Archives pour la catégorie Kitty Norville

Kitty Norville # 3 : Vacances Sanglantes, de Carrie Vaughn

Kitty Norville # 3 : Vacances Sanglantes, de Carrie Vaughn dans Bit-Lit, urban fantasy, paranormal romance kitty-3

Après avoir fait mon coming out en direct à la radio en révélant au monde que j’étais un loup-garou et, après avoir risqué ma vie en témoignant devant le Sénat, je méritais bien quelques jours de vacances, non ? Comme on ne voulait pas me lâcher, j’ai prétexté un bouquin à écrire, mon autobiographie en quelque sorte. Et me voici tranquille au cœur des montagnes du Colorado. Tout ce que je veux, c’est un peu de paix. Est-ce trop demander ?
Sûrement puisque quelqu’un dépose devant ma porte les dépouilles de petits animaux mutilés… Convivial.
Mais, lorsque Cormac débarque avec Ben, je peux définitivement dire adieu à mes vacances !

Kitty Norville est une de mes héroïnes de bit-lit préférées et la retrouver dans Vacances Sanglantes a été un vrai plaisir. Peut-être parce que, encore mieux que Les Ondes de Minuit ou Kitty au Capitole, ce volet parle le mieux de l’état de loup-garou.

Ici, la magie est très présente, et l’on approche certaines légendes amérindiennes avec intérêt  -là, c’est motus et bouche cousue : le spoiler ne passera pas par moi ! En tout cas, si vous aimez Mercy Thompson ou Jane Yellowrock, vous devriez apprécier.

Mais, surtout, on retrouve Cormac et Ben aux côtés de la jeune femme, dans un moment bien particulier, et c’est l’occasion pour Carrie Vaughn de développer les relations de ce trio, et d’en apprendre un peu plus sur les deux hommes. L’histoire prend d’ailleurs un tour assez inattendu, et c’est agréable d’être surprise par un auteur qui ne suit pas le schéma auquel on s’attendait depuis le début de la série.

Ce roman se lit très facilement, fluide, même si on passe quelques rudes moments aux côtés des trois héros de Vacances Sanglantes.

Bref : un troisième volet surprenant et riche en révélations, on ne s’ennuie pas une seconde !

Le petit plus : difficile d’attendre la parution du 4ème tome chez nous, et donc direction la VO où Kitty en est déjà au neuvième volume de ses aventures !

kitty-takes-a-holiday-188x300 dans Kitty Norville kitty-takes-a-holiday-21 dans Séries

logochallengepetitbac.vignette logotheend.vignette

Kitty Norville # 2 : Kitty au Capitole, de Carrie Vaughn

kitty norville kitty au capitole carrie vaughn

Lorsqu’on est devenue célèbre grâce à une émission de radio – et loup-garou, accessoirement -, on préfère être entendue plutôt que vue, vous me comprenez certainement. Mais voilà, maintenant que j’ai été invitée à témoigner devant le Sénat sans aucun moyen d’y échapper, mon visage a été retransmis sur tous les écrans de télévisions du pays. Comme si je n’avais pas suffisamment d’ennemis! Parmi les nouveaux venus, la reine vampire de la ville et un député plus que religieux… Mes ennuis ne font que commencer…

 

 

 

Kitty Norville est une série sympathique, il n’y a pas à dire. Certes, ce n’est pas le coup de foudre comme avec Les Chroniques de MacKayla Lane, mais pour qui aime la bit-lit, c’est un bon cru. L’héroïne est attachante, les personnages secondaires intéressants, et l’intrigue fonctionne bien.

 

 

Les loups-garous, les vampires et autres créatures surnaturelles sortent de leurs tanières : le Sénat américain veut savoir si leur existence est avérée et convoque une commission d’enquête au cours de laquelle Kitty doit témoigner.

 

 

Dans ce deuxième opus, l’auteur règle certaines choses engagées dans le premier, et c’est appréciable d’avoir la réponse à une partie de nos interrogations. Carrie Vaughn maîtrise son intrigue, ses personnages -et en premier lieu, son héroïne- et la ligne directrice de la série ; c’est intelligemment fait et maintient notre intérêt depuis le début.

 

 

Comme dans Femmes de l’Autremonde, ce que j’aime dans cette saga, c’est le point de vue de la femme louve, et là, avec Kitty, on est servi ! C’est le temps du coming out des créatures surnaturelles, où les autorités cherchent à savoir quelle attitude adopter face à ces « phénomènes », où Kitty prend conscience de toutes les implications de sa propre révélation, et où l’univers créé par Carrie Vaughn pourrait faire penser à un avant Anita Blake, quand le monde ignorait tout des vampires, lycanthropes et autres, ou à Mercy Thompson (ou Alpha et Omega) quand le Marrock décide qu’il est temps de se dévoiler.

 

 

Les personnages du roman sont bien dessinés, et on s’attache un peu plus à notre DJ-garou…  On poursuit notre découverte de ceux rencontrés dans Kitty et les ondes de minuit, et on rencontre de nouveaux protagonistes, au cœur par ailleurs d’une inextricable lutte pour l’exploitation et l’exploration des êtres fantastiques,  et finalement pour le pouvoir que tout cela peut impliquer.

 

 

Bref : un opus riche et dense, qui permet de dépasser le simple côté bit-lit, en posant quelques questions semblables à celles qu’on posé les super-héros dans les comics, comme Spiderman, et consorts.

 

 

Le petit plus : j’ai la suite de la série dans ma PAL… en VO ! De quoi travailler my english language !

 

kittywashingtonb.jpg  kittywashington.jpg

 

challenge fangs addict
 

 

 

 

Kitty Norville # 1 : Kitty et les ondes de minuit, de Carrie Vaughn

kitty norville les ondes de minuit carrie vaughn

 » Bonne nuit Denver. C’est Kitty qui vous parle sur K-NOB. Il est minuit, c’est l’heure du crime et je m’ennuie. Je vais donc vous saouler de blabla jusqu’à ce qu’un auditeur appelle. A ma grande surprise, ça a tout de suite sonné. Cool. Je n’aurais pas à mendier. – Est ce que tu crois aux vampires ? Silence. N’importe quel autre DJ lui aurait renvoyé illico une réponse bien torchée sans même y penser – encore un de ces tarés à la recherche d’un peu d’attention. Mais je n’étais pas n’importe quel autre DJ…. » Vous l’aurez compris, je suis animatrice radio et la nocturne n’est pas de tout repos ! Quand j’ai commencé mon émission, les ondes de minuit, je m’attendais à tout sauf à recevoir l’appel de tous les dépressifs du monde de la nuit. Eh oui, tous y passent : vampires, sorcières, lycanthropes… Il est vrai qu’étant moi même un loup garou, mes auditeurs sont en confiance. Seulement, le succès est tel que ça commence à s’agiter dans l’ombre. Que ce soit ma meute ou la clique vampirique du coin, ils préfèreraient que je me taise…définitivement.

 

Et une série de plus, une… On ne se refait pas ! Kitty Norville et les ondes de minuit est un roman basé sur les relations à l’intérieur d’une meute, et c’est vraiment, vraiment plus qu’intéressant. Peut-être plus fouillé que Mercy Thompson ou Alpha & Oméga, en tout cas j’ai aimé.

 

C’est Kitty la narratrice de sa propre histoire, celle d’une jeune Louve dominée, au plus bas de l’échelle de pouvoir de la meute, et qui lutte pour conserver sa part d’humanité, et jeune DJ radio qui crée un peu par hasard une émission consacrée au surnaturel.

 

Luttes de territoires (il y a un essaim de vampires à Denver, ville où se déroule l’action), de pouvoirs, parties de chasse les jours de pleine lune avec la meute, amitié, danger, réflexion, actions, intrigue : tout est combiné pour faire de ce premier volet un opus réussi, qui, non seulement met en place beaucoup d’éléments, mais aussi donne la part belle à un récit à part entière qui pourrait facilement être un one-shot.

 

Les personnages sont bien dans leurs baskets, c’est-à-dire bien décrits, bien dessinés et on aime s’intéresser à eux ; Kitty, Cormac et TJ sont mes préférés pour le moment, même si je me pose pas mal de questions sur Rick… Mais c’est qui ceux-là ? Eh bien, lisez et vous verrez bien… Ben oui, je n’aime pas spoiler, alors ne comptez pas sur moi pour vous en dire plus que ça !

 

L’intrigue mise en place dans ce premier volet de Kitty Norville roule comme sur des roulettes, bien équilibrée entre les débuts de l’émission de la lycanthrope et la série de meurtres qui se déroulent à Denver, et promet une suite accrocheuse grâce à tout ce qui tourne autour des créatures surnaturelles, entre révélations, organisations mystérieuses et autres pistes qu’explore Carrie Vaughn.

 

Le style est simple, fluide et coule facilement, le contenu et le contenant nous font avancer dans notre lecture pour toujours en savoir plus. La fin réserve son lot de surprises, la larme n’est pas loin au détour d’une page, et on se dit : vivement la suite !

 

Bref : Une ouverture de saga bien sympathique, avec personnages attachants, intrigue bien ficelée…

 

Le petit plus : Le deuxième est déjà dans ma PAL !

 

Qu’en disent les cop’s de la LC ? C’est ici que ça se passe… ils étaient à l’heure, et moi, en vacances,  bien en retard ! Sorry, everybody…

 

kitty and the midnight hour carrie vaught  kitty and the midnight hour carrie vaughn

 

challenge fangs addict

 

 

 

 

 



Lecture en cours

vertige franck thilliez

Calendrier

octobre 2017
L Ma Me J V S D
« fév    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Mon blog se nourrit de vos commentaires

Mon blog se nourrit de vos commentaires


Au delà des apparences... |
Les Aixclats du coeur |
crlemansbien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | .Thought of one evening.
| Jedi PACA
| Poesie et Autres