Archives pour la catégorie Femmes de l’Autre-Monde

Femmes de l’Autre-Monde #2 : Capture, de Kelley Armstrong

capture de Kelley Armstrong

Elena Michaels est une femme recherchée. Elle n’a pourtant rien fait de mal. Enfin, pas récemment. Mais il y a dix ans, son amant l’a changée en loup-garou. La seule femme loup-garou au monde, en vérité. Et aujourd’hui, alors qu’elle parvient enfin à l’accepter, un groupe de scientifiques apprend son existence. Ils la pourchassent et elle s’apprête à foncer droit dans leur piège. Mais c’est sans compter sur la famille adoptive d’Elena, la Meute, qui ne reculera devant rien pour la retrouver. Et sans compter non plus sur Elena elle-même, ce qui est une grossière erreur.

 

J’ai, je l’avoue, retrouvé avec plaisir Elena et la Meute. Je pense que ce qui m’a le plus plu dans cet opus, c’est l’humour noir et grinçant adopté par l’héroïne, l’autodérision qu’elle pratique assez régulièrment, et ça permet de dépasser le côté fantastique de ce genre de livre.

 

Alors, certes, ici encore on a affaire avec un roman classé bit-lit, mais très franchement, Kelley Armstrong développe avec Capture une histoire bien noire, avec des loups-garous aux manières expéditives, où la survie est certainement ce qui compte le plus. D’ailleurs, ce deuxième opus de Femmes de l’Autre-Monde n’est que ça : un livre sur la survie, où la chasse peut prendre divers aspects, celui du jeu, de la nourriture, celui de la vie tout simplement…

 

On y découvre également une Elena qui s’assume beaucoup plus en tant que loup-garou que dans Morsure, et c’est une évolution de son personnage intéressante à suivre. De nouveaux protagonistes font leur apparition, notamment du côté surnaturel : sorcières, démons, mages et autres créatures nous sont révélés tout comme à l’héroïne. Et puis, je dois être maso, mais j’adore le personnage de Clay, certainement parce qu’il est le plus sombre des protagonistes, en -apparemment- totale opposition avec Jérémy, toujours aussi mystérieux.

 

Bref : un roman où l’action prend une grande part, et où le style est purement distrayant. De quoi bien se changer la tête ! Avec tout de même une petite réflexion sur l’étude des phénomènes paranormaux et leur utilisation…

 

Le petit plus : Vraiment, le fait que Kelley Armstrong mette en avant les questions de féminité (je ne dirais pas de féminisme, c’est pas mon truc !) dans des contextes tels que celui-là ajoute un supplément pour un lectorat féminin… mais qui peut sûrement s’avérer utile pour certains hommes ! emoticone

 

Et après ? L’auteur ne s’est pas arrêtée en si bon chemin, et on retrouve ses personnages dans Magie de pacotille, Magie d’entreprise, Hantise et Rupture… je crois que je vais me laisser tenter par la suite de l’aventure !

 

capture stolen

 

 

 

Femmes de l’Autre-Monde #1 : Morsure, de Kelley Armstrong

morsure de Kelley Armstrong

Elena se coule hors de son lit, prenant bien soin de ne pas réveiller son compagnon. Il ne supporte pas qu’elle disparaisse comme ça au beau milieu de la nuit. Quelle femme normale pourrait avoir tant besoin de retrouver la solitude des rues sombres et mal famées de la ville ? L’énergie contenue déchire ses muscles – elle ne peut plus attendre. Elle se glisse dans une ruelle, ôte ses vêtements et se prépare à la Mutation… Elena fait tout ce qu’elle peut pour être normale. Elle hait sa force, sa sauvagerie, sa faim, son désir, ses instincts de chasseuse et de tueuse. Elle aimerait avoir un mari, des enfants… et même une belle-mère. En tout cas, c’est ce qu’elle voudrait croire. Et voilà que la Meute a besoin d’elle. Cette Meute qu’elle chérit et déteste tout à la fois est la cible d’une bande de déviants sans pitié. Ils mettent l’existence de la Meute en danger, enfreignant les lois du clan. La loyauté du sang ne se discute pas. Et au cours de son combat, Elena découvrira sa vraie nature…

 

L’avantage quand on est abonnée à une médiathèque bien achalandée et qu’elle se trouve à 3 minutes à pied de chez soi, c’est qu’on peut se risquer à emprunter des livres qu’on hésiterait à acheter. Non pas que je n’aime pas la bit-lit, mais je ne suis pas prête à lire n’importe quoi tout de même.

 

Morsure fait partie de cette catégorie de bouquins sur lesquels je ne me suis pas jetée : encore une histoire de loup-garous me disais-je… Eh bien, celle-ci est plutôt chouette, sans rire. Parce que c’est Elena, une jeune femme loup-garou qui nous raconte l’histoire et nous fait vivre de l’intérieur l’état de lycanthrope. C’est vraiment intéressant cette façon d’aborder le thème.

 

De plus, l’intrigue est plutôt bien menée, avec une dose de romance et de sexe (ben oui, faut pas oublier, c’est de la bit-lit pur jus !) mais Kelley Armstrong  écrit efficacement, de manière fluide. Conclusion, l’auteur arrive à nous faire adhérer à son histoire et on ne s’ennuie pas une seconde.

 

Bref : un roman sympathique, avec un parti pris assez original, j’ai donc passé un bon moment de divertissement.

 

Le petit plus : il y a une suite bien sûr ! Capture est déjà dans ma LAL ….

 

capture de Kelley Armstrong

 

 



Lecture en cours

vertige franck thilliez

Calendrier

décembre 2017
L Ma Me J V S D
« fév    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Mon blog se nourrit de vos commentaires

Mon blog se nourrit de vos commentaires


Au delà des apparences... |
Les Aixclats du coeur |
crlemansbien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | .Thought of one evening.
| Jedi PACA
| Poesie et Autres