Archives pour la catégorie Fantastique

La vie secrète du Père Noël, Confidences recueillies par Madeleine Riffaud

la vie secrète du père noel

 

Voici un album plus tout jeune, édité chez La Farandole en 1982, avec un ptit côté vintage… mais pas ringard pour deux ronds, que j’ai déniché il y a quelques temps chez un déstockeur.

Si, comme moi,vous aimez les origines des contes, ou les contes qui racontent pourquoi la cigogne a un long bec et pourquoi le lama crache (si, si, ça m’intéresse !!), ce petit livre signé Madeleine Riffaud saura vous séduire.

Parce que plus que la vie secrète du vieux bonhomme, ces Confidences sont plutôt des anecdotes parsemant sa vie très très longue et qui donneront naissance à plusieurs des traditions de Noël, comme le houx, le sapin, les oranges… Et à chaque fois, ces mini-contes ont leur morale que sauront apprécier les lecteurs, en plus de découvrir des petits secrets croustillants, car à chaque fois, tout résulte d’une erreur de la grande légende qu’est le Père Noël.

Humour, morale, origine et illustrations dynamiques signées Serge Bloch, font de cet ouvrage un objet assez rapide à lire, mais qu’on peut explorer plus longuement en se penchant dessus, par exemple dans le cadre d’un projet pédagogique en classe, mais aussi à la maison pour s’amuser (ben quoi ? moi, j’ai adoré écrire ce genre d’histoires quand j’étais gamine !).

Bref : un moment bien sympathique en compagnie du célèbre barbu, en attendant son passage dans la nuit du 24 au 25 décembre.

Le petit plus : c’était ma modeste participation au Calendrier de l’Avent des Livraddicticiens organisé par Marmotte ! Et pour trouver cette Vie secrète du Père Noël, direction votre bibliothèque ou bien les sites de livres d’occasion, car je ne suis pas sûre que sa réédition soit disponible autrement.

logo calendrier de l'avent

 

 

Panne de chaudière, de Hélène Gloria

Panne de chaudière, de Hélène Gloria dans Fantastique couv29156900

Armand et son jeune frère Alcide ont hérité d’un garage abandonné qu’ils veulent transformer en restaurant.
En visitant les sous-sols humides, la peur est au rendez-vous… avec un dragon !
La pauvre créature est en piteux état, sa chaudière interne encrassée. Une fois la frayeur passée, les deux frères décident de venir en aide au dragon.

 

 

Comme c’est agréable de lire un petit roman illustré de cette qualité ! Si, comme moi, vous avez des enfants en âge de découvrir Panne de chaudière, n’hésitez pas… plutôt que d’acheter  à votre loustic un exemplaire  de Chatons magiques  (emoticone)par exemple !

 

 

Non seulement, l’histoire est sympathique en diable, avec une jolie teinte de fantastique, beaucoup de beaux sentiments et une intrigue accrocheuse, mais aussi c’est de la vraie et bonne littérature. Sans rire et sans élitisme, Panne de chaudière ne prend pas les jeunes lecteurs pour de petits imbéciles en herbe, il y a là un vrai style, un vocable et une créativité fort séducteurs…

 

 

Les illustrations en noir et blanc de Sandrine Mercier accompagnent le texte et sont vraiment jolies, apportant un petit plus magique à l’oeuvre de Hélène Gloria, en en soulignant le petit côté « steampunk »…

 

 

Le petit plus : une édition soignée avec un grain de papier agréable… et n’hésitez pas à faire un tour sur le site de l’auteure française et le site de l’illustratrice québécoise.

 

 

Merci qui ? Merci aux éditions Eveil et Découvertes et au site Lire pour le plaisir pour ce moment de lecture partagée avec ma Rose.

 

dragon sandrine mercier panne de chaudière

 

Le chardon et le tartan # 2 : Le bûcher des sorcières, de Diana Gabaldon

le bucher des sorcières diana gabaldon

Deux siècles… Claire, en franchissant la porte de pierre, a atterri deux cents ans en arrière. Enlevée, violentée, soupçonnée d’espionnage, tiraillée entre Ecossais et Anglais, ses voyages dans le temps n’ont pas fini de lui réserver des surprises… D’autant plus qu’entre Frank Randall, son mari du XXe siècle, et Jamie Fraser, le beau rebelle des Highlands qu’elle a dû épouser pour échapper à la mort, la voici désormais polyandre ! Ce qui n’est pas du goût de Laoghaire, une adolescente amoureuse de Jamie… Et rien n’est plus dangereux qu’une jeune amoureuse.

 

Waouh ! Difficile de parler de ce deuxième livre du Chardon et le Tartan sans trop en dévoiler de l’intrigue. Que je vous rafraîchisse d’aobrd la mémoire : j’avais beaucoup aimé le premier… Que je vous rassure : c’est le cas aussi de celui-ci.

 

 

Aventures, trahisons, secrets, amours, humiliations, et autres tribulations sont au rendez-vous pour le jeune couple Fraser. Que dire d’autre qu’ils vivent leur époque, pas facile certes, et à fond ? et leur amour l’un pour l’autre de la même façon…

 

 

Ils vivent des moments difficiles, et d’autres plus heureux (tout de même !), et le contexte est toujours aussi intéressant -un voyage dans le passé… avec un ingrédient supplémentaire : toutes les questions « philosophiques », ou existentielles, que se pose Claire.

 

 

J’ai passé un excellent moment en compagnie des deux jeunes gens, mais aussi des autres personnages de ce Bûcher des sorcières, qui nous réserve sa part de surprises et de rebondissements. On savait déjà que Claire était une femme extraordinaire, transplantée deux cents ans avant sa naissance, elle ne pouvait que détonner … mais là, le contraste est à la fois plus flagrant, et en même temps, elle s’intègre à sa nouvelle existence.

 

 

 

Bref : un très bon moment de divertissement, mêlant histoire et fantastique !

 

 

Le petit plus : l’évolution des personnages qui ne les rend que plus crédibles.

 

bookcoverlechardonetletartantome2lebucherdessorcieres158292250400.jpg outlander.jpg

logo the end of story

 

 

 

 

 

 

Les Maîtres du destin : Si vous tenez à le savoir.com, d’Arthur Ténor

SI VOUS TENEZ A LE SAVOIR.COM ARTHUR TENOR

Ouvrez grand le livre du Destin. Un site de voyance en ligne sème la panique. Le principe ? Un devin répond à une première question sur votre avenir, gratuitement. Les suivantes sont à 1000 euros. Ça ressemble à une arnaque classique, mais après plusieurs essais, le commandant Antoine Rochand s’aperçoit que le site dit la vérité. Quand à Caroline, une adolescente d’une quinzaine d’années, elle reçoit un mail du voyant, non pour lui prédire l’avenir, mais pour l’appeler à l’aide. Avec Antoine, elle se lance sur la piste de Super Devin, sans savoir ce que le futur lui réserve !

 

Voilà un titre bien séduisant pour des lecteurs dits young adult, et dans lequel les plus vieux peuvent tout de même y trouver leur compte.

 

 

C’était le premier roman d’Arthur Ténor que je lisais, et je dois dire que je l’ai trouvé bien agréable ; ça se lit tout seul, et l’intrigue fonctionne bien avec son parti pris policier sur fond de fantastique. Le pendant jeunesse à Sire Cédric, en bien moins trash et moins adulte que L’enfant des cimetières ou De fièvre et de sang.

 

 

Les personnages principaux -Caroline, l’ado curieuse et le Capitaine Rochant- permettent facilement de contenter tous les lecteurs, d’autant qu’ils sont tous deux attachants. Arthur Ténor a su faire d’eux des figures réalistes, donnant ainsi à son récit une crédibilité qui « déteint » sur l’élément fantastique de ce premier opus des Maîtres du Destin : on se pose des questions, on doute, on se demande comment tout cela est possible…

 

 

Le thème de l’intrigue est universel : l’homme est curieux de ce que sera fait son avenir, la surabondance des sites de voyance en est la preuve moderne…. Ici, l’auteur nous interroge sur ce sujet et sur les conséquences de la justesse de prédiction. C’est drôle, ça me rappelle une série, Flash Forward, adapté du roman éponyme.

 

 

L’histoire est teintée de jolis sentiments, d’humour aussi (ah, la sonnerie du téléphone portable du flic !), et d’abnégation. On referme le livre avec quelques interrogations en tête, et la sensation d’un bon moment de lecture. Les mots coulent simplement, sans jamais bêtifier le lecteur, et on avale ce roman plus vite que l’éclair !

 

 

 

Bref : un roman ancré dans la réalité, ce qui donne plus du poids au fantastique, le rendant plausible, troublant donc.

 

 

Le petit plus : Pour avoir des nouvelles d’Arthur Ténor, n’hésitez pas à visiter son blog. De  plus, Si vous tenez à le savoir.com a été lauréat du Prix Jasmin du salon du livre jeunesse d’Agen et du Prix des collèges du Territoire de Belfort 2010. Le roman a son site aussi !

 

La petite info éditeur : Décidément, la collection MSK des éditions du Masque ne manque pas d’intérêt. Souvenez-vous notamment de la série Les Agents de M. Socrate

 

 

Merci qui ? Merci à Pimprenelle et son opération mensuelle Découvrons un auteur, qui m’aura encore permis de lire un auteur français que je ne connaissais pas, et dont je lirai à n’en pas douter d’autres oeuvres, prolifique qu’est le monsieur.  Et maintenant, allez faire un tour du côté des autres participants !

 

 

logo arthur ténor

 

 

 

 

 

 

 

Les chroniques de MacKayla Lane # 4 : Fièvre Fatale, de Karen Marie Moning

les chroniques de Mackayla Kane fièvre fatale Karen Marie Moning

« A la merci de mes ennemis, je lutte pour survivre, c’est à dire, en l’occurrence, pour ne pas tomber sous le charme fatal de celui que je me suis juré de tuer… Mais je sens que je perds la bataille, que les frontières entre notre monde et celui des Faës sont en train de céder. Je sens que j’entame le combat le plus difficile de ma vie. Je ne laisserai pas tomber. Je sais que j’ai des alliés, et, plus important, la mémoire de ma sœur assassinée à défendre.
Saurais-je faire face à la vérité? »

 

Plus ça va, meilleur c’est  ! Karen Marie Moning a pensé sa série dès le départ, elle le dit dans sa post-face, et ça se sent ! L’évolution du personnage de MacKayla est parfaite, tendant vers un but qu’on ne voit pas encore ; l’intrigue nous happe inéxorablement et il est difficile de lâcher ce quatrième opus, ne serait-ce que pour retourner à la réalité.

 

Dans Fièvre Fatale, l’auteur malmène son héroïne, sans pitié, Mac grandit peu à peu, changeant de peau, de mentalité, faisant preuve de capacités d’adaptation qu’on n’attendait sûrement pas en lisant les premières pages de Fièvre Noire. Exit la pépète qui faisait bronzette au bord de la piscine familiale en admirant ses ongles roses ! Voici une guerrière, prête à protéger et servir, pleine de ressources et à la langue bien pendue…

 

Barrons, toujours là, ténébreux, mystérieux, est hallucinant : l’anti-thèse du chevalier à l’armure étincelante a priori et qui se révèle peu à peu, grâce aux pouvoirs que développe Mac et au lien qui les unit. Les personnages secondaires sont tout simplement à leur place dans cette histoire ; l’univers créé par Karen Marie Moning avec Seelies, Unseelies, Sidh-Seers et autres gagne encore en cohérence à mesure que nous en sont dévoilées les arcanes.

 

Le rythme est géré de telle façon que les respirations que nous accorde l’auteur tombent à pic pour mieux repartir en avant, dans une course effrénée pour attraper le Sunsar Dubh, et au coeur de laquelle la jeune fille semble jouer un rôle essentiel. Et si vous me connaissez bien, vous comprendrez aisément que ce livre m’a enchantée : j’ai pleuré, j’ai ri, j’ai eu peur, et j’ai adoré certaines scènes un peu olé olé et très jolies en même temps. Les dialogues sont en général très savoureux de plus, ce qui ne gâte rien. La fin, quant à elle, nous laisse littéralement sur le carreau !!!

 

Bref : Un moment de lecture fiévreuse, avec le coeur serré, les tripes mises à rude épreuve et le souffle coupé quasiment tout du long, et qui confirme mon grand coup de coeur pour cette série bit-lit, avec un de mes couples préférés !

 

Le petit plus : Shadowfever est dans ma PAL, et je me suis jetée aussitôt dessus, impossible de patienter la sortie en français, tant la fin de cet opus m’a « tuée ».

 

dreamfever karen marie moning dreamfever karen marie moning


12345...10

Lecture en cours

vertige franck thilliez

Calendrier

mai 2017
L Ma Me J V S D
« fév    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Mon blog se nourrit de vos commentaires

Mon blog se nourrit de vos commentaires


Au delà des apparences... |
Les Aixclats du coeur |
crlemansbien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | .Thought of one evening.
| Jedi PACA
| Poesie et Autres