Archives pour la catégorie Erotisme

Le déclic, intégrale en noir et blanc, de Milo Manara

le déclic intégrale noir et blanc milo manara

Par le simple effet d’une puce implantée dans son cerveau et activée par une télécommande, la belle et prude Mme Christiani, grande bourgeoise frigide, se transforme en une femme impudique…

 

Difficile de parler d’une BD érotique sans tomber dans la trivialité, mais je tente ma chance tout de même. Manara est un des maîtres de ce genre, et Le Déclic est une de ses œuvres mythiques. Dans sa préface, il insiste sur un point que je ne peux que rejoindre : artistiquement, le fantasme est illimité, dans la réalité son accomplissement peut devenir un délit punissable par la loi humaine.

 

 

Ici, Manara s’est amusé à imaginer une bourgeoise coincée qui se trouve soumise par un boîtier déclenchant en elle désirs et plaisirs sexuels irrépressibles. La première partie est certainement la plus amusante, et celle que j’ai préférée, scénaristiquement parlant. Les autres sont sympathiques, et on va sûrement beaucoup plus loin dans les fantasmes (l’auteur, pour cette réédition, s’est auto-censuré, supprimant une scène qui de son point de vue n’apportait pas grand-chose)… 

 

 

A noter bien sûr que ce sont ceux d’un homme qui veut voir une femme totalement sous l’emprise de son bon vouloir, par l’entremise d’une télécommande qu’il actionne.  Au fil des épisodes, celle-ci circule de mains en mains, dénonçant ? s’amusant ? des perversions de bons gros machos aux idées tordues. Le gourou, pour ne parler que de lui, est particulièrement drôle…

 

 

Au-delà des scénarios, plus déjantés les uns que les autres, les dessins de Manara, tout en Noir et Blanc (vous connaissez mon goût pour celui-ci si vous avez déjà lu mes chroniques autour de Small Gods ou de Black Hole), sublime le corps féminin. Autant les mâles sont pour la plupart du temps des caricatures, bedonnants, disgrâcieux, voire carrément moches (rares sont les exceptions), autant les femmes sont belles, avec des corps à tomber. Certes, l’auteur ne nous en épargne aucun détail anatomique, et on a droit à de jolies… hum, vues !

 

 

Côté dialogues, attendez-vous à du cochon, il n’y a pas d’autre mot. Des soupirs, des protestations, des effarouchements, des consentements, des incitations, et du sexe dans un langage bien cru ! Je n’ai pourtant pas été choquée ; pour moi, Manara a d’abord fait de son Déclic un parti pris humoristique, sur un sujet qui ne l’est pas pour certains. A ceux-là, s’ils me lisent, je leur dis juste : le sexe est le jeu des adultes…

 

 

Bref : une BD agréable, drôle et sensuelle néanmoins, réservée à un public averti.

 

Le petit plus : une belle édition intégrale que voilà, que j’avais d’ailleurs offert à Chéri… ben quoi, vous ne faites jamais de cadeau coquin, vous ?

 

 

Osez… 20 histoires de fellation, de Collectif

osez 20 histoires de fellation

Qui a dit que la fellation était un plaisir égoïstement masculin ? Bien décidés à tordre le cou aux idées reçues, les auteurs des nouvelles de ce recueil, des femmes pour la plupart, vous montreront que la pipe est un plaisir partagé par tous, la suceuse comme le sucé… qui devient parfois même suceur à son tour ! Tour à tour coquines, introspectives, provocatrices mais toujours gourmandes, ces vingt histoires de fellation raviront toutes celles et ceux qui, comme Annie, aiment les sucettes, à l’anis ou autres, à tester sans modération. De quoi piocher de nouvelles idées pour enrichir sa pratique d’un art réputé délicat…


Vingt nouvelles coquines, érotiques, amoureuses aussi… vingt nouvelles de sexe, disons-le clairement, autour de la fellation. Pourquoi un tel choix, me direz-vous ? Je ne suis plus à ça près après les derniers ébats d’Anita Blake

 

Toutes différentes, écrites en majorité par des femmes, mais aussi par quelques hommes, elles racontent des rencontres d’un jour, d’une vie, des vies de couple, des jeunes filles ou femmes qui s’éveillent, des vieux qui se réveillent… Drôles, tendres, crues, violentes quelquefois, passionnées, ces histoires sont avant tout des histoires de partage entre hommes et femmes.

 

Bien écrites, sur des rythmes divers, avec des points de vue inattendus quelquefois, des intrigues étonnantes ou de tous les jours, ces nouvelles sont pour certaines de véritables contes érotiques, d’instants amusants, fugaces ou prometteurs d’avenir. Ces récits font quelquefois rougir, battre le coeur car ils sont souvent empreints de romantisme (si, si !) assez paradoxalement.

 

Au final, ça rayonne de vie, c’est gai et joyeux, un vrai remède à la sinistrose ambiante, et ça n’a pas grand-chose à voir avec un quelconque guide de pratiques sexuelles !

 

Bref : Osez… ces vingt histoires de fellation, osez les lire, qui n’ont rien de pornographique à mon sens, mais parlent tout simplement de la vie.

 

Le petit plus : Envie de réagir ou de participer ? D’écrire votre propre histoire ou d’en savoir plus ? Elise répond à toutes vos questions sur le blog de la collection.

 

Merci qui ? Merci à Babelio et aux éditions La Musardine pour cette découverte osée !

 

Attention : Réservé à un public averti !!!

 

Osez 20 histoires de fellation par La Musardine

La Musardine

Critiques et infos sur Babelio.com

 



Lecture en cours

vertige franck thilliez

Calendrier

août 2017
L Ma Me J V S D
« fév    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Mon blog se nourrit de vos commentaires

Mon blog se nourrit de vos commentaires


Au delà des apparences... |
Les Aixclats du coeur |
crlemansbien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | .Thought of one evening.
| Jedi PACA
| Poesie et Autres