Archives pour la catégorie BD


1234

La loi des XII tables, de Corbeyran et Dafili

La loi des 12 tables 1 La loi des 12 tables 2 La loi des 12 tables 3

 

La loi des 12 tables 4

La loi des 12 tables 5

 

 

 

 

 

 

 La loi des 12 tables 6

    

 

 

 

 

 

 

2h24. Vous allez vous dire que décidément, je lis la nuit… eh bien, vous n’avez pas tort ! (pendant ce temps-là, mes quatre loulous dorment et je peux m’adonner à ma passion, je plaide coupable !) Je viens de refermer le 6ème et dernier tome de la bd de Corbeyran et Dafili, La loi des XII tables » et j’ai déjà hâte de lire  Asphodèle , préquelle de ce fabuleux défi qu’ont relevé ces auteur et dessinateur. Ah oui, je ne vous ai pas dit ? Mais la série de La loi des XII tables est sortie à raison d’un volume tous les 2 mois, elle a donc été achevée en un an !

 

L’histoire est celle d’Asphodèle, la plus grande sorcière de tous les temps, qui se retrouvera au centre d’une affaire de meurtres de cénacles et de sorciers à travers toute l’Angleterre… Je n’en dis pas plus,  pour ne pas trop en révéler à ceux qui n’ont pas lu…

 

J’ai littéralement volé de page en page, de vignette en vignette, submergée par une intrigue passionnante, et par un dessin nerveux, des couleurs qui m’ont plongée dans des ambiances magnifiquement travaillées. Chapeau au coloriste, qui a signé là de belles lumières, comme un éclairagiste de théâtre ou un directeur de la photo au cinéma.

 

Corbeyran a su mener son affaire jusqu’au bout : à chaque page, on a envie d’en savoir plus, à la fin de  chaque volume, une seule envie : commencer le suivant…  L’histoire se dévoile petit à petit, sans jamais nous ennuyer, bien au contraire… Les dialogues sont précis, jamais pompeux ni vulgaires, efficaces.  Les dessins, magnifiques décors et personnages, en parfait équilibre avec le scénario et la psychologie des protagonistes, oscillent entre perfection des portraits et des architectures et quasi croquis, le tout rehaussé comme je le disais plus haut de couleurs parfaitement adaptées. Moi qui suis une grande adepte de la bd en noir et blanc, je suis conquise !

 

Dernière vignette, et je me dis : il faut vite que j’aille voir sur le net, s’il y a une suite, car tout y invite !

 

Et merci à Chéri qui m’a offert la série pour la dernière St Valentin… mais quand va t’il m’offrir  Aspodèle  ?

 

PS : Désolée pour la mise en page de ce billet, mais il n’y a rien à faire, ça bug !!!

Le Codex Angélique, tome 1 de Thierry Gloris et Mikaël Bourgoin

codex angélique 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le Paris de la Belle Epoque, sévit un tueur en série qui tient en échec la police dont Pujol chargé de l’enquête. Il verrait bien comme suspect Thomas, jeune étudiant qui traîne son mal de vivre entre bouteilles d’absinthe et maison close. Depuis la mort de sa mère, son oncle, prix Nobel, gloire de la France s’occupe de lui tout en essayant de la ramener à la vie grâce au Codex Angélique, mystérieux grimoire sur les anges.

 

Que voilà un bel album ! Non seulement les dessins sont parfaits, un crayonné très précis avec des décors époustouflants, des personnages très expressifs, des couleurs adaptées à chaque situation et donc chaque vignette, mais le scénario est terrible ! Un coup de chapeau aux dialogues qui font revivre le langage de l’époque (au passage, un vrai travail de documentation aussi bien pour l’auteur que pour le dessinateur !), mais aussi à l’intrigue qui m’a captivée…

 

Si vous aimez l’ésotérisme, nul doute que ce premier tome va vous embarquer ! Certes, beaucoup de choses se mettent en place et on est loin d’avoir toutes les réponses, au contraire ! Les personnages sont hauts en couleur (dans tous les sens du terme), la vie habite réellement cet album, quand on sait de plus que la vie et la mort sont au centre de cette histoire, on ne peut qu’admirer le talent avec lequel toute l’atmosphère est rendue… La fin d’ailleurs est alléchante, et je n’ai qu’une envie : lire la suite… Je me freine un peu, parce que sinon, je vais l’avaler en deux temps trois mouvements, et honnêtement, j’ai envie de savourer, tant j’ai pris de plaisir avec l’ouverture de cette série !

Black Hole, de Charles Burns

 

Black Hole

 

Wahou ! Tout d’abord, et juste après cette onomatopée de lectrice estomaquée de cette magnifique bd, le synopsis : des ados d’un lycée américain se croisent lors de cours, se draguent, tombent amoureux, font l’amour (eh oui !)… quoi de plus banal ? Oui, mais ces adolescents tourmentés par les mêmes questions que tous les autres, envahis de rêves, de pulsions, attrapent « la crève » lors de leurs relations sexuelles. Cette « crève » rend monstrueux physiquement de façon plus ou moins visible…

 

Alors, au lieu de virer en histoire de la lutte contre cette maladie (que nenni !), l’auteur nous emmène encore et encore sur les pas de ces jeunes américains. Le récit, construit à la première personne, mais pour chaque jeune dont on suit le destin, est passionnant ! Les affres de l’adolescence sont là, quoi qu’il en soit. Les destins se croisent, se décroisent, dans la noirceur de cette bd (en noir et blanc, bien sûr ! mes préférés Clin doeil) , à un rythme très bien géré, haletant, presque comme un thriller… en même temps, on est en plein dedans (je n’en dis pas plus, je ne vais me mettre à spoiler, je veux juste donner envie de le lire, tant j’ai aimé).

 

Les personnages, l’atmosphère, le contexte finissent par étouffer le lecteur ; quelques suées froides au détour des pages que je feuillette, comme hypnotisée : est-ce mon adolescence que je revis ? Pas tout à fait. Mais bon nombre des tourments que j’ai pu connaître sont là, sans jamais tomber dans la caricature. Les sentiments des protagonistes sont exacerbés par la maladie, enfin… vraiment ?

 

Ce que j’ai aimé le plus dans cette bande dessinée ? hormis les dessins, les vies croisées ! On n’a qu’un petit bout de l’histoire de chacun à chaque fois, ça se dévoile petit à petit, par le récit des autres personnages. Connaissez-vous cette pièce qui a été adaptée au cinéma, « La ronde » ? Moi, j’adore. On est ici quasiment sur le même principe !

 

Et là encore, merci à ma petite soeur et mon petit frère qui m’ont offert ce magnifique album immanquable à Noël dernier. Love xxx.


1234

Lecture en cours

vertige franck thilliez

Calendrier

décembre 2019
L Ma Me J V S D
« fév    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Visiteurs

Il y a 2 visiteurs en ligne

Mon blog se nourrit de vos commentaires

Mon blog se nourrit de vos commentaires


Au delà des apparences... |
Les Aixclats du coeur |
crlemansbien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | .Thought of one evening.
| Jedi PACA
| Poesie et Autres