Archives pour la catégorie Albums jeunesse


123456

Okilélé, de Claude Ponti

Okilélé


« Quand il est né, Okilélé n’était pas beau. Ses parents, ses frères, sa sœur dirent « Oh, qu’il est laid! » Okilélé pensa que c’était son prénom…et ne comprenait pas pourquoi il gênait partout où il se trouvait. Croyez-vous qu’il se laissa faire ? Non, et c’est le début d’une très longue histoire, d’un très beau voyage… »

 

Comme d’habitude, notre rituel du soir nous a conduit à lire un album avec les enfants : c’était au  tour d’Eléonore de choisir, et  ce fut Okilélé de Claude Ponti (Merci à ElJc).

Nous  connaissions déjà ce livre car Pénélope en a un exemplaire, et il s’agissait donc d’une relecture, mais ce n’est pas grave, au contraire. Les histoires de Ponti sont si riches, lexicalement, graphiquement et scénariquement parlant, qu’Okilélé supporte sans problème une énième relecture.

Cette fois-ci, les enfants se sont beaucoup attachés à la tristesse d’Okilélé qui ne trouve pas sa place au sein de sa famille, car il est différent ; Pénélope trouve ça bizarre qu’Okilélé doive se fabriquer un masque pour ressembler aux autres membres de sa famille. Le jeu de mots sur le nom du petit héros échappe encore aux filles, mais elles ont bien intégré qu’il n’est pas comme les autres. Qu’Okilélé soit emmuré sous l’évier les interpelle, mais plus parce qu’il pleure, et puis, comme il sort vite par les souterrains, les puces ne s’y attardent pas apparemment. De nombreuses questions et de multiples commentaires viendront aux lèvres des enfants tout au long de la lecture. Quelquefois, il est difficile d’y répondre pour moi : je ne veux pas leur imposer vision d’adulte à tout prix, et me contente de relancer le « débat » à certains moments. Je coupe quelquefois court en demandant notamment à Eléonore (toujours impatiente de tout comprendre et vite, à 4 ans, je ne vous dis pas comme elle est vive -et donc quelquefois épuisante : il faut la suivre ! C’est Miss Questions.) d’écouter la suite pour trouver la réponse à ses interrogations.

Tout est bien qui finit bien dans Okilélé et les filles ont bien envie de voir la Princesse à la recherche de laquelle le petit garçon va partir…

Le petit plus : Un livre à lire au long cours, qui se découvre, se redécouvre à chaque fois, qu’on peut lire à tout âge, tant les thèmes sont foisonnants (mais principalement, la différence, la famille, l’écologie aussi). Bref, une mine pour ses enfants mais aussi ses élèves pour l’ensemble du Primaire !

Et pour les enseignants : Des fiches pédagogiques proposées ICI notamment pour une exploitation en cycle 2 / cycle 3.

L’Arbre sans Fin, de Claude Ponti

L'arbre sans fin


Hippolène habite l’arbre sans fin. Cet arbre n’a pas de début, pas de fin, et abrite tout un peuple de petits êtres tout droit sortis de contes aux noms aussi évocateurs que Front-D’Eson-L’écarte-Pluie ou Orée-D’Otone-La-Tisseuse-De-Conte. Dans cet univers magique, tout est étrange et merveilleux et quand Hippolène, qui « a un grand trou dans son amour », se transforme en larme et tombe de l’arbre sans fin, nous voilà partis dans un grand voyage initiatique.

 

Hier soir, j’ai lu aux enfants leur histoire du soir, petit rituel qui nous réunit, les trois petits et moi-même, pour un moment souvent plein de plaisir. Et en l’occurence, nous avons été gâtés de ce côté-là !

Je veux tout d’abord remercier le Père Noël qui a choisi ma lettre dans le cadre d’un concours (catégorie Bout de choux), organisé par le Quadrant Alpha (ICI, vous pouvez lire toutes les lettres envoyées au Père Noël et ICI, vous trouverez le résultat du concours). J’avais demandé L’Arbre sans fin de Claude Ponti, un auteur-illustrateur que j’aime beaucoup, et que j’avais découvert à l’occasion de ma préparation au concours de Professeur des Ecoles.

Et donc, hier, nous avons choisi de la lire. Eliott, 3 ans, n’était pas avec nous car le petit gars, un peu fatigué, n’était pas en état de suivre une lecture aussi longue. Pénélope, toujours aussi attentive, a énormément réagi au texte, tandis qu’Eléonore (4 ans) s’est plus attachée aux illustrations, toujours aussi belles. Moi, je les adore…

Voilà donc un livre qui parle ici d’un tas de choses : la mort, la famille (l’arbre sans fin est clairement un arbre généalogique), le monde et les autres (l’arbre sans fin n’est pas le seul finalement)… Une petite fille, Hippolène, après la mort de sa grand-mère, a un « grand trou dans son amour » (que le texte est beau, peut-être moins bourré de jeux de mots que d’autres oeuvres de Ponti, mais toujours aussi imagé, tel que les enfants -et les adultes- y trouvent leur compte, chacun en ayant sa propre interprétation), et part à la recherche d’elle-même… Un voyage initiatique où tout est fantastique, merveilleux, avec des péripéties, des dangers (Eléonore a tilté sur l’escalier fatigué, et Pénélope sur la Loupiotte, notamment). Les filles se sont posées (et m’ont posé) de nombreuses questions sur les liens de la famille d’Hippolène.

En conclusion, voici un bel album, un de mes préférés à ce jour… que nous relirons, car il est si riche que de nombreuses lectures ne le défraichissent pas. Merci encore à ElJc !

 

 

L’Ami Bonnet, d’Isabelle Bauer et Laura Nillni

l'ami bonnet

Comptines à rimes et assonances sur le thème des couleurs, mettant un scène un petit garçon et son inséparable bonnet.

 

Les éditions Philomèle ont été créées l’été 2009 par Isabelle Bauer. Elles revendiquent un goût inaltérable pour les mots qui résonnent, carillonnent, croustillent, se triturent, se manipulent, se transforment… Aussi les éditions Philomèle souhaitent-elles partager ce plaisir des jeux de langue avec les enfants de 3 à 99 ans, à travers des textes fantaisistes où l’imaginaire est roi. Pour que ce soit encore meilleur, les illustrations, signées par des artistes à l’univers singulier, font la part belle aux couleurs et à l’humour, vecteurs d’émotions. Philomèle publiera 4 à 10 titres par an. La maison est ouverte aux auteurs et illustrateurs jeunesse dont le talent s’inscrit dans sa ligne éditoriale.

 

Voici un joli recueil de comptines que j’ai reçu dans le cadre d’un partenariat entre Blog-O-Book et les éditions Philomèle ; je tiens à les remercier tous deux pour l’envoi gracieux de celui-ci, d’autant qu’une jolie dédicace à l’intention de mes 4 loustics y figure.

 

Alors, tout d’abord, nous avons partagé un agréable moment lors de la lecture commune de cet album. Les enfants ont été interpelés non seulement par les mots -Pénélope qui a 5 ans, passe son temps à faire des rimes à la maison- mais aussi par les illustrations dont les couleurs sont magnifiques : profondes et chaleureuses. Chaque page est centrée autour de l’enfant et de son bonnet, un décor minimaliste, mais qui souligne bien le texte que les illustrations accompagnent. D’ailleurs, les enfants ont tout de suite compris l’importance du bonnet…  Les dessins, naïfs, soulignent bien le monde de l’enfance, et permettent aux plus petits de s’identifier très vite au personnage, d’autant que les comptines sont écrites à la première personne. Très simples, elles ne sont pas non plus simplistes… mais drôles, attachantes, touchantes, légères. Isabelle Bauer sait jouer avec les mots, sans que cela devienne un exercice de style, mais bien  des petits moments de bonheur !

 

J’ai, pour ma part, beaucoup aimé le premier texte, petit poème pour une maman, ça ne pouvait que toucher mon coeur de mère poule ! Etant de plus enseignante, j’ai vu tout de suite l’intérêt pour mes élèves de lire ces comptines… ah, c’est terrible quand on est prof des écoles, on est mine de rien toujours à l’affût de petits trésors pour les chères têtes qu’on a en charge ! Et voilà donc une maison d’édition à suivre de près…

 

Je sais que nous relirons ensemble ces comptines, car mes loulous y ont été sensibles, mais j’ai également pris grand plaisir à les leur lire.

 

philomèle     Blog-O-Book


123456

Lecture en cours

vertige franck thilliez

Calendrier

juin 2024
L Ma Me J V S D
« fév    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Mon blog se nourrit de vos commentaires

Mon blog se nourrit de vos commentaires


Au delà des apparences... |
Les Aixclats du coeur |
crlemansbien |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | .Thought of one evening.
| Jedi PACA
| Poesie et Autres