• Accueil
  • > Archives pour novembre 2011

Archives pour novembre 2011

Cygne Noir # 1 à 3, de Richelle Mead

cygne noir 1 richelle mead cygne noir 2 richelle mead cygne noir 3 richelle mead

Parce qu’elle dispose de grands pouvoirs en la matière, Eugénie exerce un fructueux business en bannissant hors de notre monde les Faës et autres esprits qui s’y aventurent. Le jour où elle est embauchée pour retrouver une adolescente emmenée de force dans l’Outremonde, Eugénie se retrouve confrontée à une prophétie inquiétante qui met à jour certains secrets bien gardés de son passé comme de son futur. Cette dernière affirme que son premier né menacera l’avenir du monde tel qu’elle le connaît.
La chaman devient alors la cible de tous les démons. Eugénie a beau manier la baguette avec autant d’assurance que le Glock, il lui faut trouver des alliés pour mener à bien cette mission: elle les trouvera en la personne d’un monarque Faë ayant un faible pour le bondage et un changeforme ravi de sa condition.

Cygne Noir est une série totalement différente de Vampire Académy, à bien des égards. D’abord, rien à voir avec la bit-lit, ici c’est bien plus de l’urban fantasy (et encore !) ou plutôt de la paranormal romance, comme diraient nos voisins de l’autre côté de l’Atlantique.

Je redoutais un peu de me lancer dans cette nouvelle saga, basée sur les Faës, car j’avais eu un vrai coup de coeur pour Les Chroniques de MacKayla Lane. Mais Cygne Noir est différent et a sa propre originalité, qui en fait une bonne série. Par contre, c’est à réserver aux adultes, c’est clair et net ! Les scènes de sexe sont hot, et pas à mettre à portée de mains de nos chers têtes blondes…

Sur l’histoire en elle-même, et sans trop en dévoiler, chaque volume a son existence propre avec son intrigue, au sein de l’intrigue générale de la série, qui repose sur la prophétie concernant Eugénie et son enfant. Au final, cela se tient bien, se lit facilement, et on découvre un univers Faë envoûtant. Les personnages sont marquants, quoiqu’en finesse, et on les découvre peu à peu, au travers d’Eugénie, narratrice de ses aventures, intimes ou plus publiques.

Chaque volume contient sa part de révélations, de rebondissements, d’actions et de moments plus calmes, ou réservés plus spécifiquement à la romance qui sous-tend les trois opus. A noter qu’on retrouve le si typique trio amoureux, et de façon très prononcée et qui a eu un peu tendance à m’agacer vers la fin du Sacre de Fer (les aller-retours d’Eugénie entre ses deux amoureux, argh !).

Bref : une série qui se dévore d’une traite !

Le petit plus :  pour les amoureux de lemon, il y a ce qu’il faut… où il faut -lol.

 Le 1er novembre

Vampire Academy # 2 à 6, de Richelle Mead

Vampire Academy # 2 à 6, de Richelle Mead dans Bit-Lit, urban fantasy, paranormal romance couv9174901 vampire academy 3 richelle mead vampire academy 4 richelle mead vampire academy 5 richelle mead vampire academy 6 richelle mead

Rose et Lissa, amies depuis toujours, l’une Dhampir, l’autre Moroï, étudiantes à Saint-Vladimir, académie pour vampires, vivent des heures sombres au fil de la guerre qui opposent leurs deux espèces aux Strigoïs, les vampires tueurs. Des secrets seront révélés, les intrigues fleurissent, les destins des héros de la série phare de Richelle Mead ne seront pas ce qu’on en croyait… peut-être !

 

Série dite Young Adult, proche du genre bit-lit, Vampire Academy a été pour moi un gros de coup de coeur… Depuis le premier volume, Soeurs de Sang, j’ai enchaîné les lectures de tous les volumes, lisant les deux derniers en V.O, chose que je fais rarement, c’est dire !


C’est typiquement une saga épique, où le fantastique se mêle au romantisme, mais également à l’action et à l’aventure. Chaque tome voit l’évolution des personnages, tout particulièrement Rose, la narratrice. On les voit mûrir, grandir, passer de l’adolescence à l’âge adulte, le tout au milieu de péripéties qui forgent leurs caractères et leurs destins.

 

Les rebondissements sont nombreux, les révélations aussi, et on ne s’ennuie pas une seconde dans l’univers créé par Richelle Mead, déjà auteur par ailleurs de Georgina Kincaid. L’ambiance n’est pas très rose, c’est même plutôt sombre, avec des moments de  tristesse (j’ai versé plus d’une larmichette !!), et de tension. L’auteur évite l’écueil du manichéisme et nous révèle des acteurs en nuance, surprenants, attachants, touchants..

.

Bref : Vampire Academy est une vraie réussite, un pur divertissement qui emporte le lecteur très facilement…

 

Le petit plus : Une série spin-off est née, Bloodlines, dont le premier volume, en VO, m’attend dans ma PAL !

 

Le 1er novembre

challenge fangs addict

 

 

 

Coup de coeur

octobre 2012

 

 

 

Georgina Kincaid # 6 : Succubus Revealed, de Richelle Mead

succubus 6 succubus revealed richelle mead

Georgina Kincaid a eu l’éternité pour décrypter le sexe opposé, pourtant ils arrivent encore à la surprendre. Prenez Seth Mortensen. Il a risqué son âme pour devenir le petit ami de Georgina. Cependant, avec Lucifer comme boss, Georgina ne peut pas simplement raccrocher ses talons aiguilles et profiter de la sérénité conjugale. En fait, elle est forcée de se délocaliser… à Las Vegas.
La ville du vice est le lieu rêvé pour un succube mais les alliés de Georgina sont méfiants. Pourquoi les forces du mal semblent si pressées de la voir s’éloigner de Seattle… et de Seth ? Georgina est l’un des atouts les plus précieux de l’Enfer, mais si elle a la moindre opportunité de quitter le business des succubes, elle prévoit de sauter dessus…

 

 

Voici la fin de Georgina Kincaid… Alors, si je vous ai mis ici un petit « pitch » en français, sachez que le livre ne sera disponible chez nous qu’en mai 2012 ; pour ma part, je l’ai lu en VO.

Succubus Revealed est la conclusion logique des précédents opus, certaines révélations ne m’ont pas plus surprise que cela, mais Richelle Mead nous avait bien préparés, tout au long de la série… J’ai aimé retrouver les personnages auxquels je m’étais attachée depuis le début des aventures de Georgina, et si l’intrigue repose essentiellement autour du contrat de cette dernière, ce n’en est que normal, depuis le temps qu’on en parlait sans aller bien loin.

 

Le roman et donc la saga se termine avec son lot de tristesse, de mélancolie, et aussi de satisfaction… Toutes les bonnes choses ont une fin, et Richelle Mead dit adieu à son héroïne, comme nous, de manière plus qu’honorable. On repose Succubus Revealed avec la sensation d’une évolution des personnages -ce que, de mon côté, je demande à toute bonne épopée-, de l’avancée d’une histoire, d’une intrigue vers un point intéressant et qui doit sous-tendre tous les opus.

 

Bref : une fin de série plutôt réussie, qui répond à toutes nos questions.

 

 

Le petit plus : pour les aficionados, on sait enfin le fin mot sur Jérôme et Carter !

 

Le 1er novembre challenge fangs addict

 

 

 

 

 

 

Vampire Academy # 1 : Soeurs de Sang, de Richelle Mead

vampire academy 1 soeurs de sang richelle mead

Peut-on vraiment garder des secrets au sein de la Vampire Academy ?
La Vampire Academy est en émoi. Dans ce lycée pour les vampires, les rumeurs les plus folles courent sur les raisons de la fugue de Lissa et Rose.
Lissa et Rose ont toujours été inséparables : Rose doit repousser les attaques des Strigoïs, vampires féroces et immortels, à l’encontre de son amie Moroï, une race de vampires mortels qui puisent leur magie de la terre. Qu’a-t-il bien pu leur arriver avant d’être ramenées de force ? 

 

Premier  volume de Vampire Academy, Soeurs de Sang est une réussite. Je pensais que cette série serait plutôt jeunesse, et pas très bit-lit, mais je me suis trompée. On y trouve tous les éléments qui en font une lecture pour young adults et pour adultes tout court, version vampiresque.

 

Tout d’abord, Richelle Mead nous invente un nouvel univers où se croisent les dhampirs, mi-vampires mi-humains, qui sont les gardiens des Moroï, vampires aux pouvoirs magiques. Les premiers protègent les deuxièmes des Strigoï, vampires assoiffés de sang, qui ont commis un meurtre de sang les transformant en ces êtres sans magie qui ne peuvent supporter le soleil.

 

Cet opus n’est pas très gai, car l’ambiance qui règne à l’école est pesante, entre les secrets que partagent les deux jeunes filles concernant leurs pouvoirs et le danger qui semble planer sur Lissa. Et la petite guéguerre que peuvent mener de grands adolescents, filles et garçons, tous internes, se double de luttes de pouvoir entre les enfants des familles royales de Moroï, extensions de celles entre leurs aînés.

 

Les personnages des deux amies sont intéressants, en nuance, et les autres protagonistes du roman trouvent parfaitement leur place dans l’univers de Saint-Vladimir. Si Richelle Mead met en place beaucoup d’éléments dans ce premier opus, il n’en reste pas moins qu’elle fait la part belle à son intrigue. Parallèlement au mystère qui entoure Lissa et ses mésaventures, l’auteur en profite pour développer quelques romances entre filles et garçons, et met sur le chemin de Rose un mentor plus que séduisant en la personne de Dimitri, ce qui nous promet de jolis moments… 

 

Je rajoute à tout cela le fait que l’auteur a fait de Rose la narratrice de Sœurs de Sang, un choix très judicieux étant donné sa position toute particulière, qui nous permet d’approcher sa meilleure amie Moroï de plus près. De plus, Rose est une grande adolescente révoltée, au choix de langage pas toujours très révérencieux, à la limite de l’âge adulte, et qui nous offre une palette de sentiments et d’attitudes très justes.

 

Bref : une entrée en matière apétissante !

 

Le petit plus : un ancrage dans le mythe vampirique, sous un autre angle.

 

Le 1er novembre challenge fangs addict

 

Hypothermie, d’Arnaldur Indridason

hypothermie arnaldur indridason

Un soir d’automne. Maria est retrouvée pendue dans son chalet d’été sur les bords du lac de Thingvellir. Après autopsie, la police conclut à un suicide. Quelques jours plus tard, Erlendur reçoit la visite d’une amie de cette femme qui lui affirme que ce n’était pas « le genre » de Maria de se suicider et qui lui remet une cassette contenant l’enregistrement d’une séance chez un médium que Maria était allée consulter pour entrer en contact dans l’au-delà avec sa mère. Celle-ci lui avait promis de lui envoyer un signe. Au pays du fantastique et des fantômes, aussi dubitatif que réticent, le commissaire Erlendur, troublé par l’audition de la cassette, se sent obligé de reprendre l’enquête à l’insu de tous. 

 

Je suis une inconditionnelle d’Arnaldur Indridason depuis que j’ai découvert La Cité des Jarres (au passage, j’en ai vu il y a peu l’adaptation ciné et j’ai adoré VOIR l’Islande, Erlendur et les autres), et je ne dérogerai pas à ma fan-attitude avec ce volet-ci des enquêtes d’Erlendur.

 

En effet, Hypothermie est pour moi le roman qui contient le plus les traces du passé du commissaire bougon, entre la disparition de son frère et son couple raté. On pourrait dire en un sens que, dans Hypothermie, culminent les thèmes qui font d’Erlendur cet enquêteur acharné, qui mène ses affaires professionnelles et personnelles de façon assez particulière.

 

Ici, le suicide et les disparitions sont au cœur du roman, comme apparemment  au cœur de la société islandaise ! J’aime d’ailleurs énormément découvrir dans chaque nouvel épisode de la série de nouveaux aspects de ce pays si particulier, ce qui en fait en grande partie son charme à mes yeux -en dehors des personnages très réussis, tant des enquêteurs que des autres acteurs.

 

Ici, le commissaire fera cavalier seul, aux prises avec ses obsessions, prenant son temps –ce que reprochent ici ou là d’autres blogo-lecteurs mais que pour ma part j’ai apprécié, car tout à fait dans le rythme nordique et insulaire de son pays, renforçant ainsi l’immersion du lecteur.

 

Bref : un opus réussi, où les frissons sont au rendez-vous, tel que le promet le titre !

 

Le petit plus : Pour les fans d’enquêtes non résolues, Hypothermie est  un roman parfait.



Lecture en cours

vertige franck thilliez

Calendrier

novembre 2011
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Mon blog se nourrit de vos commentaires

Mon blog se nourrit de vos commentaires


Au delà des apparences... |
Les Aixclats du coeur |
crlemansbien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | .Thought of one evening.
| Jedi PACA
| Poesie et Autres