• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 31 juillet 2011

Archives pour 31 juillet, 2011

Vamp in Love, saison 1, de Kimberly Raye

vamp in love saison 1 kimberly raye

Je me présente : comtesse Lilliana Arabella Guinevere du Marchette mais appelez-moi Lil. Je suis une vampirette de 500 ans addict aux cosmétiques et dont la garde-robe est garnie pour… l’éternité. Mon genre d’hommes ? Plutôt Brad Pitt que Marylin Manson. Le noir ? Très peu pour moi merci. Question alimentation, je ne suis pas du genre à rôder dans les rues pour mordre mes victimes (sauf s’il s’agit de beaux garçons consentants), je préfère boire le sang dans un verre à cocktail. Dernier détail : je suis une incorrigible romantique ! D’où l’idée de lancer une agence de rencontres ; bon moyen de joindre l’utile (combler un gouffre financier d’acheteuse compulsive) à l’agréable (permettre à des humains, vampires et garous esseulés de trouver l’âme soeur), et surtout d’échapper à l’entreprise familiale. Ainsi naît Vamp’n'Love. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, un vampire-chasseur-de-primes sur les traces d’un tueur en série s’est présenté à l’agence. Son allure, son odeur… terriblement sexy ! Seulement…

 

 

 

Sur un coup de tête, j’ai décidé de lire ce bouquin qui dormait au fond de ma PAL (comme si je n’avais pas assez de séries en route ! me collant même un challenge pour en finir !), pas franchement convaincue : la médiathèque de ma ville le classe en roman sentimental , quand sur Bibliomania il est étiqueté bit-lit.

 

 

En fait, Vamp in Love, c’est un peu des deux, le côté chick-lit (pas vraiment ma tasse de thé, je le préfère au gingembre qu’à la rose) étant largement contrebalancé par l’auto-dérision dont fait preuve Lil, aussi bien pour son état de vampire que pour son côté pépette fashionista, vacillant entre shoe addict et acheteuse compulsive.

 

 

D’ailleurs, notre vampirette est un cœur tendre, un vrai shamallow, qui en créant son agence de rencontres un peu particulière, nous permet de découvrir une galerie de personnages assez pitoresques qui donnent lieu à des situations cocasses. Kimberly Raye en profite pour revisiter légèrement le mythe vampirique, entre vampires héréditaires et mordus (les convertis), quotient orgasmique ( !) et pouvoirs surnaturels, tout en gardant les fondamentaux de Dracula (la transformation en chauve-souris, la sensibilité au soleil).

 

 

Les jeux de mots sont souvent savoureux, les différents rencards arrangés sont amusants, et si, côté sexe, la vie de Lil est un peu plate -presque, car se profile à l’horizon une histoire d’un genre qu’elle n’est pas vraiment prête à assumer-, j’ai passé un bon moment de détente avec cette première saison, bien plus qu’avec People or not People ou La mode est au rouge sang, qui sont loin d’être aussi drôles.

 

 

Bref : un roman qui se moque de la chick-lit et de la bit-lit, c’est sûr, et qui est un bon divertissement.

 

 

Le petit plus : Qui dit saison 1 dit… !

 

dead end dating vampire love kimberly Raye

 

challenge fangs addict

 

 

 

 

Les aventures de Sherlock Holmes, d’Arthur Conan Doyle

les aventures de sherlock holmes arthur conan doyle

 Ce volume contient : Un scandale en Bohême, La ligue des rouquins, Une affaire d’identité, Le mystère du Val Boscombe, Les cinq Pépins d’orange, L’homme à la lèvre tordue, L’escarboucle bleue, Le diadème de Béryls, Les Hêtres rouges, Le ruban moucheté, Le pouce de l’ingénieur, Un aristocrate célibataire.

 

Après avoir lu et grandement apprécié Le Chien des Baskerville, je ne comptais pas en rester là avec Sherlock Holmes. Ce volume qui regroupe plusieurs de ses enquêtes m’a donc accompagnée dans le tram (oui, je choisis le format poche pour mes lectures mobiles).

 

D’emblée, j’ai été ravie de renouer avec le célèbre détective de Baker Street, raconté par son fidèle Watson. J’ai aimé qu’ici soient rassemblées diverses aventures ne racontant pas que des succès de Sherlock Holmes : on y trouve des histoires où l’homme a pris le pas sur le justicier, préférant donner une seconde chance à un voleur repentant, des récits où l’astucieux britannique résoud des mystères par amour de la chose…

 

On suit pas à pas les développements des affaires confiées à l’infatigable déjoueur d’énigmes, on s’épouvante d’actes horribles, on sourit des petites combines mises au jour, on admire la logique et le don d’observation du londonien.

 

L’homme est surprenant, s’intéressant à de nombreux domaines, mais il est attachant -souvent-, agaçant -quelquefois- et intrigant -toujours. Ce que j’ai préféré dans ce recueil, c’est avoir découvert plus profondément les relations entretenues par Holmes et Watson, l’un et l’autre partageant une grande et belle amitié, une confiance et une admiration mutuelle. Oui, Sherlock Holmes admire le Dr Watson -contrairement à ce que laissent entendre ou à voir certaines séries télévisées adaptées de l’œuvre de Sir Conan Doyle.

 

Bref : des histoires plus que sympathiques qui s’accommodent bien d’une lecture qu’on doit interrompre parce qu’on est arrivé à son arrêt !

 

Le petit plus : Conan Doyle a écrit plus de cinquante nouvelles consacrées à son héros, j’en ai encore quelques-unes en réserve dans ma PAL

 

 

les aventures de sherlock holmes arthur conan doyle les aventures de sherlock holmes arthur conan doyle

 



Lecture en cours

vertige franck thilliez

Calendrier

juillet 2011
L Ma Me J V S D
« juin   août »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Mon blog se nourrit de vos commentaires

Mon blog se nourrit de vos commentaires


Au delà des apparences... |
Les Aixclats du coeur |
crlemansbien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | .Thought of one evening.
| Jedi PACA
| Poesie et Autres