• Accueil
  • > BD
  • > Spynest, mission 1 : Birdwatchers, de JL Sala et Alliel

Spynest, mission 1 : Birdwatchers, de JL Sala et Alliel

spynest mission 1 birdwatchers jl sala et alliel

1952, côte Ouest de la Jamaïque. Ian Fleming cherche l’inspiration tout en profitant d’un décor paradisiaque. 1939, San Diego. Un soldat britannique tente de convaincre son supérieur hiérarchique d’utiliser la langue navajo pour coder des messages confidentiels. 1940, Paris. Warren et Terry, deux agents secrets, se glissent dans une réception donnée par des dignitaires du IIIe Reich sous les traits d’ambassadeurs japonais, pour en savoir plus sur ce qui s’y trame.

 

 

Jean-Luc Sala et Alliel se proposent dans cette nouvelle série de nous raconter les origines de James Bond, en s’appuyant sur Ian Fleming -l’auteur- et sa vie d’espion au Service Secret de Sa Majesté pendant la Seconde Guerre Mondiale.

 

 

Vous, je ne sais pas, mais moi, j’adore James Bond, surtout au ciné j’avoue (ah ! Sean Connery !). Alors, lever un coin du voile sur la création du personnage de l’espion le plus connu au monde -une vraie gageure- ne pouvait que m’attirer. D’emblée, dans un préambule, les auteurs nous expliquent comment Ian Fleming a trouvé le nom de son héros, mais aussi des détails troublants concernant celui-ci… Je n’en dis pas plus, vous n’avez qu’à lire (na !).

 

 

Côté scénario, ça se passe bien, on retrouve les éléments qui nous font aimer 007 : actions à gogo, explosions, gadgets, James Bond girl à tomber, mystères, méchants très typés, plus quelques clins d’oeil à la série livresque.

 

 

Côté dessins, ce n’est pas mon style préféré, même si je reconnais volontiers que plusieurs planches sont très réussies à mon sens. Le tout sur fond de nazisme, avec un petit côté steampunk (même si on n’est plus à l’époque victorienne !) : le chef du Soleil Noir m’a fait penser au personnage du même type dans Hellboy.

 

 

Résultat : ça se lit vite, un peu trop à mon goût, car léger sur certains aspects, mais c’est peut-être une volonté des auteurs. J’aurais pour ma part préféré faire durer un peu plus le plaisir, surtout pour le contexte historique, et parce que les personnages me semblent assez peu développés pour le moment.

 

 

Quant au pari de départ, ma curiosité est bel et bien piquée, les premiers éléments de la « théorie » de Sala donnent envie au lecteur d’en savoir plus, surtout si c’est un fan de l’agent secret britannique.

 

 

Bref : ça reste un bon album, le premier d’une série, qui s’achève sur un cliffhanger…

 

 

Le petit plus : l’humour !

 

 

Merci qui ? Merci à Babelio et sa Masse Critique, ainsi qu’aux éditions Soleil pour cette découverte sympathique.

 

Pour aller plus loin : le blog de Chris Alliel et la page Facebook de JL Sala.
 

spynest clin d'oeil

 

Spynest, Tome 1 : Birdwatchers par Jean-Luc Sala

Spynest, Tome 1 : Birdwatchers

 

Critiques et infos sur Babelio.com

 

logo challenge seconde guerre mondiale

 

 

 

5 commentaires à “Spynest, mission 1 : Birdwatchers, de JL Sala et Alliel”


  1. 0 Lelf 11 juil 2011 à 8:29

    Pour moi la couverture est un ratage monumental. Je me demande combien de clichés et d’éléments racoleurs ont été mis. Franchement le côté nazi+steampunk et la nana bien gaulée en robe de gala à gros flingue… c’est trop pour moi. J’en ai fait un facepalm quand je l’ai vue la première fois…
    De ce que je vois sur le net il y a effectivement l’air d’y avoir des planches sympa (et l’image que tu as mise est jolie), mais le visuel global n’est pas spécialement engageant en ce qui me concerne.
    Bref, j’ai l’impression que c’est une série d’action un peu « fan-service », bien rythmée mais un peu légère et qui cumule un peu trop le spectacle pour convaincre sur le reste. Je ne pense pas la lire, sauf si elle me tombe dans les pattes à l’occasion ou l’autre.

  2. 1 flof13 13 juil 2011 à 23:41

    Alors que tu ne l’as pas lu, tu as quasi le même avis que moi : oui, c’est pour les fans, et il y a quelques images un peu « racoleuses », comme tu dis… quand je l’ai feuilleté la première fois, les enfants étaient juste à côté, et j’ai vite rangé la BD hors de leur portée, me disant que c’était un peu « trop »

  3. 2 Véro 15 juil 2011 à 14:20

    Pas tentée …

  4. 3 jellybells 18 juil 2011 à 1:48

    déja que James bond, c’est pas mon truc au départ… XD

  5. 4 flof13 18 juil 2011 à 2:32

    @ Véro : oui, je sais, la bd et toi…

    @ Jellybells : pas grave !

Laisser un commentaire


Lecture en cours

vertige franck thilliez

Calendrier

juillet 2011
L Ma Me J V S D
« juin   août »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Visiteurs

Il y a 2 visiteurs en ligne

Mon blog se nourrit de vos commentaires

Mon blog se nourrit de vos commentaires


Au delà des apparences... |
Les Aixclats du coeur |
crlemansbien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | .Thought of one evening.
| Jedi PACA
| Poesie et Autres