• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 13 mars 2011

Archives pour 13 mars, 2011

Un médecin sous la Régence # 2 : Le culte des dupes, de Dominique Muller

le culte des dupes dominique muller

Auteur de plusieurs biographies historiques remarquées et de romans cachant sous un cynisme apparent une sensibilité toute féminine, Dominique Muller a créé pour 10/18 un nouveau grand détective qui ne risque pas de passer inaperçu : le médecin Sauve-du-Mal, dont les enquêtes vont nous permettre de mieux connaître une époque fertile à plus d’un égard : la Régence. Epoque qui prête à tous les dévergondages romanesques avec, au premier plan, le personnage du Régent lui-même, et le climat de cynisme et de libertinage qui l’entoure. Et encore les figures imposées de son temps : empoisonnements, agiotages, rumeurs d’inceste, débauche. Dorures et ordures, parfums et saletés, raffinement du discours, plaisirs des corps : suivons Sauve-du-Mal des alcôves de la Cour aux bordels des faubourgs. « Que la fête commence » !

 

 

Ce roman classé policier est aussi un roman d’aventures, car il n’est pas sans rappeler un Alexandre Dumas, ce qui pour moi est gage de qualité. C’est bourré d’humour, d’humanité aussi, très bien documenté -l’auteure est historienne- et bien écrit : on s’y croirait à cette époque de la Régence, que pour ma part je connais mal. Fort heureusement, Dominique Muller ouvre son livre par une préface historique sur cette période, brève (de 1715 à 1723). C’est passionnant, car nuancé, intelligent, accrocheur en un mot.

 

 

Le culte des dupes est le deuxième volet des aventures du Dr Bonnevy, dit Sauve-du-Mal, chimiste du Régent, né juif (ce qu’il garde secret) hollandais ayant acheté ses « papiers de bon catholique » et qui s’adonne aux enquêtes non pas à ses heures perdues, mais tout entier quand l’innocence est menacée et que la duperie est aux commandes. Le personnage de ce médecin est loin d’être manichéen -tout comme le roman-, il a les deux pieds dans deux mondes (la noblesse et les petites gens), il est doué d’empathie -ce qui forcément déteint sur le lecteur !- et très humain.

 

 

On croise grâce à lui nombre de personnalités historiques mais également des personnages imaginaires, croqués à la perfection, le tout s’imbriquant comme un beau puzzle dans une intrigue qu’on a plaisir à suivre. Le tout est de savoir comment le détective amateur arrivera à en dénouer les fils, à la manière d’un Columbo du 18ème siècle, car on connaît les méchants, ainsi que les tenants et les aboutissants du mystère.

 

 

Dominique Muller en profite pour égratigner le pouvoir, les riches et leur futilité jusqu’à la stupidité, la religion hypocrite car plus soucieuse de son image que de spiritualité. Si elle n’épargne pas tout ce beau monde, elle n’hésite pas à donner des circonstances atténuantes aux escrocs et autres bandits, ce qui est rafraîchissant.

 

 

Bref : un très bon moment passé à une période de l’Histoire de France plutôt méconnue.

 

 

Le petit plus : Les autres volumes d’Un médecin sous la Régence viennent de rejoindre allégrement ma PAL !

 

 

 



Lecture en cours

vertige franck thilliez

Calendrier

mars 2011
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Visiteurs

Il y a 2 visiteurs en ligne

Mon blog se nourrit de vos commentaires

Mon blog se nourrit de vos commentaires


Au delà des apparences... |
Les Aixclats du coeur |
crlemansbien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | .Thought of one evening.
| Jedi PACA
| Poesie et Autres