Eternels # 1 : Evermore, d’Alyson Noël

eternels evermore

Avant l’accident, Ever Boom était une adolescente comme les autres. Elle a perdu toute sa famille dans cet épisode tragique, et reçoit soudain un terrible don : celui de lire dans les pensées des gens, de voir leur aura et de connaître leur vie en les touchant. Elle se renferme alors sur elle-même et évite le contact. Les élèves du lycée la regardent comme une bizarrerie, la pointent du doigt… jusqu’au jour où elle rencontre Damen Auguste. Damen est mystérieux, plein de charme et terriblement beau. Toutes les filles du lycée se le disputent mais c’est à Ever qu’il s’intéresse. Or c’est le seul être dont elle ne peut pas découvrir les pensées. Et personne ne sait réellement qui il est ni d’où il vient. La seule chose dont Ever est sûre, c’est qu’elle est profondément et irrémédiablement amoureuse de lui.


Eternels est à mes yeux le roman typique pour ado en vogue en ce moment : surnaturel, romance, méchants, gentils, copains-copines… tout y est. Si on y ajoute le fait que l’héroïne est la « paria », une des loosers de son lycée et qu’elle rencontre le plus beau des mecs, qui vient d’arriver et dont toutes les filles tombent raides dingues amoureuses, on est en plein cliché. Si à cela, en plus, Ever, l’héroïne, est télépathe, voit le fantôme de sa petite soeur et les auras des gens qui l’entourent… On finit par l’ingrédient fatal : le beau mec, Damen, a l’air un peu spécial…

 

Bingo ! On nous ressert une histoire d’amour à la Twilight, les vampires en moins… avec la touche au-delà en supplément ! Bon, au moins, Alyson Noël tient la route du point de vue grammatical. emoticone

 

Au final, on ne s’ennuie pas tant que ça quand on a l’âge de le lire, je pense, et quand on est adulte… eh bien, ça a le mérite de se lire vite et de s’oublier tout pareil.

 

Bref : de la bit-lit pour ado pur jus, très tendance, pas trop mal écrit, mais trop cliché à mon goût et qui ne me fera pas lire la suite.

 

Le petit plus : pour une fois, ni vampires, ni loup-garous, mais un petit quelque chose d’autre qui en fait sûrement sa seule originalité.

 

 

8 commentaires à “Eternels # 1 : Evermore, d’Alyson Noël”


  1. 0 anasthassia =) 6 fév 2011 à 12:42

    Je suis d’accord avec toi pour tout les clichés qu’il contient mais je l’avais bien aimé !

  2. 1 flof13 6 fév 2011 à 20:23

    ah, j’ai vraiment pas réussi à accrocher… mais bon, tant mieux si ça passe bien auprès d’autres, comme je dis, il en faut pour tout le monde, et moi-même je ne dédaigne pas les lectures divertissantes… mais là, je peux pas aller plus loin !

  3. 2 jellybells 8 fév 2011 à 23:18

    je passerai mon tour sur celui là! on en avait parlé! et tu m’avais pas donné envie du tout!lol!

  4. 3 flof13 9 fév 2011 à 3:11

    franchement, franchement, je pense que tu ne rates rien !

  5. 4 Véro 9 fév 2011 à 19:55

    Je passe !

  6. 5 flof13 10 fév 2011 à 2:32

    ;)

  7. 6 _ananas_ 1 juin 2011 à 12:11

    Je suis d’accord, l’histoire est un peu longue à démarrer.
    Je viens de publier mon avis sur mon blog, passe le voir :p
    Bonne continuation !

  8. 7 Luna 5 nov 2011 à 11:15

    L’histoire est très simple mais elle me plait bien ! J’aime particulièrement le personnage de Miles (même si je le trouve assez cliché) :)
    Et j’aurais bien aimé en savoir un peu plus sur Drina…

Laisser un commentaire


Lecture en cours

vertige franck thilliez

Calendrier

février 2011
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28  

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Mon blog se nourrit de vos commentaires

Mon blog se nourrit de vos commentaires


Au delà des apparences... |
Les Aixclats du coeur |
crlemansbien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | .Thought of one evening.
| Jedi PACA
| Poesie et Autres