La mode est au rouge sang, de Valerie Stivers

la mode est au rouge sang

Kate McGraw vient d’être embauchée comme stagiaire à la rédaction du prestigieux magazine Tasty, référence en matière de mode, capable de faire et défaire la tendance en deux ou trois phrase bien senties. Ses dirigeants – d’une minceur vertigineuse et d’une pâleur mortellement chic – font couler beaucoup d’encre et certains vont jusqu’à les surnommer les vampires de la mode. Du second degré bien sûr ! Quoique… Force est de constater que, malgré la vue imprenable sur Manhattan, personne ne remonte jamais les stores, qu’un breuvage rouge foncé a remplacé le café, que l’ail est tout bonnement interdit à la cantine, et que certains dissimulent de longues boîtes en bois dans leurs bureaux… Bientôt, un premier cadavre est retrouvé, celui d’un petit chien portant une trace de morsure cachée sous son collier. Et ce n’est que le début ! Kate doit rapidement trouver un échappatoire si elle ne veut pas que son stage se prolonge… éternellement  !

 

 Valerie Stiver, en bonne fan de vampires -ou voulant exploiter le filon ?-, connaît ses classiques : Dracula de Bram Strocker, Anita Blake ou encore Anne Rice… Mais elle les a « digérés » pour en faire un premier roman à sa sauce, exploitant un milieu qu’elle connaît bien, celui de la mode et des magazines glamours, puisqu’elle a travaillé pour la presse spécialisée.

 

Le résultat en est une nouvelle histoire de vampirisme, qui fait de ses vampires des êtres assoiffés non seulement de sang mais aussi de mode. C’est drôle, je n’ai pu m’empêcher de penser à L’Accro du Shopping (je n’ai pas lu, mais vu le film) : ce qui me fait dire qu’ici on est dans un croisement entre la bit-lit et la chick-lit.

 

Les personnages sont particuliers, en totale adéquation avec le renouveau du mythe vampirique créé par l’auteur. Du côté humains, on a droit à une palette plutôt très clichés, l’objectif étant de faire rire. L’intrigue, quant à elle, n’est pas trop mal menée, avec quelques surprises mais quelques attendus du genre (les méchants vampires, la romance qui pointe le bout de son nez, les jalousies inévitables entre nanas surtout dans ce milieu…).

 

Bref : un premier roman assez sympathique, non dénué d’humour (on ne hurle tout de même pas de rire !), et qui fait voir le vampirisme -et les canons de la mode- sous un autre angle.

 

Le petit plus : une fin en forme de cliffhanger qui laisse présager une suite… pas sûre que je m’y plonge, tout de même !

 

5 commentaires à “La mode est au rouge sang, de Valerie Stivers”


  1. 0 akasha 1 fév 2011 à 7:47

    Cela fait plusieurs fois que je croise ce titre…

    Il a l’air sympathique mais pour le croisement, je vais rester sur Sarah Dearly ;) )

    Si j’ai l’occasion de l’emprunter, je le ferais mais je ne l’achèterai pas ;) )

  2. 1 flof13 1 fév 2011 à 15:47

    Tiens, j’essaierai peut-être Sarah Dearly à l’occasion aussi… Je te comprends, je ne pense pas qu’il vaille la peine de figurer dans ta bibliothèque… en tout cas, pas dans la mienne ! c’était aussi un emprunt à ma médiathèque.

  3. 2 Marionnette 1 fév 2011 à 16:39

    Ce livre est dans ma PAL, j’ai hâte de voir ce que cela peux donner le mélange de la chick lit et la bit lit.

  4. 3 jellybells 2 fév 2011 à 0:55

    des que ça parle de vampires…forcément je ne peux pas m’empêcher d’être curieuse XD

  5. 4 flof13 2 fév 2011 à 2:48

    @ marionnette : les avis sont partagés, j’attends le tien !

    @ jellybells : je sais, je sais !!!

Laisser un commentaire


Lecture en cours

vertige franck thilliez

Calendrier

février 2011
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28  

Visiteurs

Il y a 3 visiteurs en ligne

Mon blog se nourrit de vos commentaires

Mon blog se nourrit de vos commentaires


Au delà des apparences... |
Les Aixclats du coeur |
crlemansbien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | .Thought of one evening.
| Jedi PACA
| Poesie et Autres