Les rouges et les noirs, de Hubert Ben Kemoun et Stéphane Girel

les rouges et les noirs

Une nuit, une ombre noire se faufile dans le territoire des Coeurs. C’est Lancelot, le Valet de Trèfle, qui essaie d’atteindre le balcon de Judith, la Reine des Coeurs. Il ne vient pas déclarer la guerre, mais son amour.
Hélas, le Trois de Coeur a surpris le baiser ! Le scandale se répand comme une tramée de poudre, traverse même le royaume des Carreaux et parvient jusqu’aux oreilles de Charles, le roi de Coeur, qui explose de fureur. La guerre est déclarée entre les Rouges et les Noirs, et l’As de Coeur reçoit l’ordre d’assassiner Lancelot.

 

Hubert Ben Kemoun sait écrire pour les enfants, c’est indéniable, comme me l’avait déjà prouvé L’épouvantail qui voulait voyager ! Sous une forme poétique, Les rouges et les noirs nous raconte une histoire à la Roméo et Juliette, mais qui se termine bien mieux…

 

Ce n’est ni plus ni moins un conte, avec une jolie morale finale. A lire à ses enfants, il est extra, pour peu que vous aimiez théâtraliser vos lectures -ce qui est mon cas. Murmures amoureux, chuchotis de la rumeur qui peu à peu enfle, éclats de voix coléreuses, cris guerriers, le ton monte crescendo. Heureusement, le sauveur est là, mi-rouge, mi-noir, les deux à la fois, qui va tout arranger. De guerre point, si ce n’est celle de la Bataille des cartes, car tous ont subli la transformation pour que ne soit point versé le sang.

 

Les dessins de Stéphane Girel, forcément tout en contrastes de rouge et de noir, exploitent l’ambiance nocturne pour faire des noirs de belles ombres chinoises -ce que ne manquent pas de remarquer mes chers petits. Anguleux, géométriques, ils ne font que préfigurer dès le début le destin de ces deux peuples différents… Le tout donne un ensemble fort réussi qui nous transporte véritablement et nous fait rêver, réagir, ressentir.

 

Bref : un bel album aux contrastes significatifs, comme il se doit, qui suscite les commentaires des loulous, ainsi qu’il interroge leur intelligence.

 

Le petit plus :  Pour les enseignants, cet album est parfait pour travailler sur les contes des origines.Et les deux compères ont travaillé ensemble sur d’autres albums, que je vais tâcher de trouver.

 

pénélope   1523417241.jpg

 

 

15/24challenge albums

 

 

 

 

 

 

4 commentaires à “Les rouges et les noirs, de Hubert Ben Kemoun et Stéphane Girel”


  1. 0 Véro 6 jan 2011 à 21:00

    C’est noté !

  2. 1 flof13 8 jan 2011 à 5:05

    j’espère bien maîtresse !!! ;)

  3. 2 jellybells 24 jan 2011 à 18:51

    la couv est superbe!!!
    jviens justement de créer la catégorie « album jeunesse » sur mon blog, inaugurée avec un très bel ouvrage sur un sujet pas fun du tout! mais une tres belle lecture en tout cas!

  4. 3 flof13 24 jan 2011 à 18:52

    et l’intérieur est très beau… Hubert Ben Kemoun et Stéphane Girel sont des « incontournables » de la LDJ ! des valeurs sûres !!

Laisser un commentaire


Lecture en cours

vertige franck thilliez

Calendrier

janvier 2011
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Mon blog se nourrit de vos commentaires

Mon blog se nourrit de vos commentaires


Au delà des apparences... |
Les Aixclats du coeur |
crlemansbien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | .Thought of one evening.
| Jedi PACA
| Poesie et Autres