La lignée, de Guillermo del Toro et Chuck Hogan

la lignée

Depuis son atterrissage à l’aéroport de JFK à New York, un avion en provenance de Berlin ne répond plus à la tour de contrôle. Le spectacle qu’Ephraïm et son équipe d’épidémiologistes découvrent à bord a de quoi glacer le sang : tous les passagers, sauf quatre, sont morts en apparence paisiblement. Ont-ils été victimes d’un attentat au gaz ? D’une bactérie foudroyante ?
Lorsque, le soir même, deux cents cadavres disparaissent des morgues de la ville, Ephraïm comprend qu’une menace sans précédent plane sur New York. Lui et un petit groupe décident de s’organiser. Et pas seulement pour sauver leurs proches car c’est la survie de l’humanité tout entière qui est en jeu…

 

Après Zombie Island, j’ai fait un nouveau petit tour dans le roman d’horreur avec La lignée, le premier tome d’une trilogie signée Guillermo del Toro et Chuck Hogan.

 

Tout d’abord, je tiens à dire que je suis fan du réalisateur (Le Labyrinthe de Pan, Hellboy…), qui a pour moi un vrai sens des ambiances et un univers fantastique très séduisant. Ici, il s’attaque au mythe vampirique avec succès, en compagnie de son accolyte Chuck Hogan. La construction du roman est très scénaristique et one ne peut s’empêcher de voir les scènes défiler comme autant de plans séquences au cinéma. Rien de dérangeant là-dedans, au contraire.

 

En effet, les auteurs savent ménager leurs effets, faire monter la tension et leurs trouvailles (le vampirisme tient plus du virus que de l’action du Mal) sont souvent intéressantes, me rappelant d’ailleurs Vampire Story, où les créatures non vivantes tiennent plus du monstres que du séduisant Eric de True Blood ou de Jean-Claude de la série Anita Blake : vous l’avez compris, point de bit-lit ici ! Le traitement des personnages, permettant de visiter plusieurs points de vue, ou options, c’est au choix. On ne peut que s’attacher aux héros du livre, Eph et son fils Zack, Nora et le vieil Abraham. Même Gus fait sa petite impression…

 

En bref : Voici donc un livre dont le style n’est pas fulgurant, mais suffisamment efficace pour nous accrocher, et avec une puissance évocatrice, très certainement due à la religion première de Del Toro, le cinéma.

 

Le petit plus : La suite, La Chute, vient de sortir (chouette, chouette)…  Et pour les petits curieux, voici le site de la trilogie ! et l’adaptation  télévisée de ce premier opus va bientôt voir le jour, en attendant voici l’un des trailers réalisés pour la sortie du livre :

http://www.dailymotion.com/video/xatdcg

la chute

dark side

tour du monde

 

 

  

19/50

 9/12

 

 

7 commentaires à “La lignée, de Guillermo del Toro et Chuck Hogan”


  1. 0 Frankie 13 déc 2010 à 18:48

    J’avais lu de mauvaises critiques sur ce livre puis une bonne mais là, tu me donnes vraiment envie de l’acheter car je pense qu’on a les mêmes goûts en matière de thriller. Rendez-vous donc en 2011 pour avoir mon avis ! ^^

  2. 1 BlackWolf 13 déc 2010 à 22:57

    Je dois dire que j’ai eu beaucoup de mal avec ce livre, il ressemblait trop a un scénario de films avec une multiplication des points de vues qui enlisent l’histoire et les rebondissements.

    Mais si il t’a plu c’est le principal.

  3. 2 flof13 14 déc 2010 à 1:32

    @ Frankie : je pense que tu ne seras pas déçue, on en a en effet les mêmes goûts en matière de frissons !! :)

    @ Blackwolf : ah oui, ben tu vois, moi ça ne m’a pas gênée… mais peut-être parce que j’ai travaillé des années dans le spectacle, et que j’aime bien ce genre scénarisé… ça marche bien sur moi, c’est très évocateur visuellement… faut dire que tu vois aussi au ciné, j’ai beaucoup aimé un film comme « Raisons d’état »qui multiplient les points de vue, jusqu’à ce que la réalité nous apparaisse dans son entier…

  4. 3 Belledenuit 14 déc 2010 à 16:04

    Ma fille l’a lu et l’a aimé. Dès que j’ai un peu plus de temps, je m’y consacre. En plus, la suite est sortie. C’est parfait ! Je n’aime pas trop attendre entre chaque tome :P

  5. 4 Véro 15 déc 2010 à 18:15

    Bah, vu que je n’aime pas la bit-lit, je ne me sens pas attirée par ce roman même si ton billet est accrocheur.

  6. 5 jellybells 24 jan 2011 à 18:59

    t’écris tellement bien tes critiques, que forcément…

  7. 6 flof13 24 jan 2011 à 19:02

    @ belledenuit : j’ai déjà lu la suite… et ça vaut le coup !! j’attends ta lecture -et ton billet- avec impatience

    @ Véro : mais ça n’a rien avoir avec la bit-lit, ma grande !!! non, non ! on est plutôt dans l’horreur, le fantastique…

    @ jellybells : j’y peux rien !! ;)

Laisser un commentaire


Lecture en cours

vertige franck thilliez

Calendrier

décembre 2010
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Mon blog se nourrit de vos commentaires

Mon blog se nourrit de vos commentaires


Au delà des apparences... |
Les Aixclats du coeur |
crlemansbien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | .Thought of one evening.
| Jedi PACA
| Poesie et Autres