• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 27 octobre 2010

Archives pour 27 octobre, 2010

Le meilleur des mondes, d’Aldous Huxley

le meilleur des mondes

Défi, réquisitoire, utopie, ce livre mondialement célèbre, chef-d’œuvre de la littérature d’anticipation, a fait d’Aldous Huxley l’un des témoins les plus lucides de notre temps. Aujourd’hui, devait écrire l’auteur près de vingt ans après la parution de son livre, il semble pratiquement possible que cette horreur s’abatte sur nous dans le délai d’un siècle. Du moins, si nous nous abstenons d’ici là de nous faire sauter en miettes… Nous n’avons le choix qu’entre deux solutions : ou bien un certain nombre de totalitarismes nationaux, militarisés, ayant comme racine la terreur de la bombe atomique, et comme conséquence la destruction de la civilisation (ou, si la guerre est limitée, la perpétuation du militarisme) ; ou bien un seul totalitarisme supranational, suscité par le chaos social résultant du progrès technologique 

 

 

 

Bon, il fallait bien qu’un jour je lise enfin ce monument… C’est chose faite grâce à une Lecture Commune sur Livraddict (eh oui, honte à moi, je ne rends ma critique que maintenant, mais essayez donc de déménager une famille de 6 !! lol).

 

Critique d’une société qui choisirait ses enfants selon l’usage qu’elle pourrait en faire, Le meilleur des mondes est un roman d’anticipation plutôt clairvoyant : quand on songe, ne serait-ce qu’un instant, à ces parents en mal d’enfants qui choisissent les donneurs de sperme ou les mères porteuses sur des critères physiques, intellectuels… Eh oui, on y est déjà dans ce Meilleur des mondes qui refuse les plus de 40 ans car pas assez bons, pas assez en forme pour travailler…

 

Pour en revenir au roman, la société décrite y est effarante -et pas impossible !. C’est une réflexion sur le monde « civilisé » tel qu’il pourrait devenir, en comparaison avec le monde « sauvage », où les hommes cultiveraient encore une foi, et sur lequel le progrès technologique aurait eu moins de prise.

 

C’est vraiment à lire, car la société dépeinte y est vraiment très bien imaginée comme le conditionnement de l’être humain à l’échelle fordienne -Ford, grand industriel automobile, s’est inspiré des chaînes d’abattage pour inventer les chaînes de production automobiles et avait développé des thèses eugénistes (ça vous rappelle quelque chose ?) tout comme le propre frère d’Aldous Huxley.

 

Bref :  tout est dans ce sens, où l’on sent bien que l’auteur a finalement inventé son Meilleur des Mondes en fonction de ces thèses, ni plus ni moins très aryennes. A lire donc, histoire de se faire peur, car rien n’est terminé. L’Histoire n’est qu’un éternel recommencement.

Mes cop’s de LC : CacahuèteWilhelmina, Setzuka, Lynnae, Cess, Calypso, Surchatm, Mélusine

 

10/12 Challenge Livraddict 2010  Défi classique

 

 

Princesse Suplex, de Léonie

princesse suplex

Piledriver, cordes à linge, suplex…
Bienvenue dans l’univers haut en couleurs du catch ! Sueur, corps gras, prises botchées et ambiance de kermesse sont au rendez-vous. Mais derrière les costumes à paillettes se cachent des êtres passionnés, des hommes, mais aussi des femmes avec leurs rêves et leur sensibilité. Très loin des lumières aveuglantes du monde des professionnels, Léonie préfère se focaliser sur le catch amateur en nous narrant les aventures quotidiennes de Princesse Suplex, entre combat et vie de famille, RKO et gratin dauphinois, powerslam et journal de 20 heures.

 

 Etonnante cette petite BD ! Petite par le format et le nombre de pages, mais grande par sa force. Léonie nous conte ici une tranche de vie d’une jeune catcheuse du week-end, une jeune femme qui va au bureau tous les jours et ne vit que pour ces moments où elle se retrouve sur le ring.

 

Je n’aime pas cette mode actuelle où les gamins se prennent pour des catcheurs dans les cours d’école (c’est du vécu !). Mais là, cette BD tout en noir et blanc a beaucoup de charme… celui du catch féminin amateur, où l’amitié est présente, où l’on sent la passion du spectacle. Cela a aussi un petit côté surrané, celui des matchs de catch de province, que mon père me disait adorer, loin du clinquant doré et des montagnes de muscles que l’on voit ces derniers temps à la télé.

 

Du côté du dessin, Léonie a un style efficace, où les points de vue sont intéressants, les mouvements très bien rendus. Ses femmes ne sont pas des anorexiques, mais bien des femmes auxquelles il est finalement (et paradoxalement) assez facile de s’identifier….

 

Bref : cet album vaut le coup d’oeil !

 

Merci qui ? Merci à Babelio et sa Masse Critique, mais aussi aux éditions Manolosanctis, une maison d’édition communautaire.

 

Pour aller plus loin : faites un petit tour sur le site de Manolosanctis, où vous pourrez lire notamment une interview de Léonie, mais aussi plein de choses intéressantes….

 

 extrait princesse suplex


logo manolosanctis

logo babelio

8/10challenge BD logo tour du mondeétape en Suisse (14/50)

 

 


 

 

La machine à différences, de William Gibson et Bruce Sterling

la machine à différences

Que se serait-il passé si le mathématicien Charles Babbage avait pu, au milieu du XIXe siècle, construire les machines à différences, ces « ordinateurs à vapeur » qu’il avait imaginés ?

 

Imaginez des ordinateurs en plein XIXe siècle, des ordinateurs composés de roues dentées, de bielles et de leviers, mus par la vapeur. Des Machines à différences, imaginées par Charles Babbage, aidé de Lady Ada Byron, la fille de Lord Byron lui-même, oui, le Premier ministre de Sa Majesté la reine Victoria.
En 1855, l’Histoire a pris un autre cours. Les industries se développent avec frénésie. Des transports sous-terrestres sillonnent Londres en proie à la pollution, aux courses automobiles et au chômage technologique. L’Empire britannique, gouverné par les scientifiques et les industrialistes, est plus soucieux de technologie que d’aventures outre-mer.

 

Edward « Leviathan » Mallory, explorateur des terres sauvages d’une Amérique du Nord divisée par les guerres, se voit remettre par Lady Ada un mystérieux paquet de cartes mécanographiques. Dès lors sa vie est en danger.


Lorsque Blog-o-Book a proposé sur son site le partenariat pour ce livre, par l’odeur alléchée, je me suis jetée dessus… Gibson, auteur du Neuromancien (qui a raflé les trois prix majeurs de la SF, le prix Nebula, le prix Hugo et le prix mémorial Philip K. Dick), considéré comme le fondateur du mouvement cyberpunk, a notamment inspiré Maurice G. Dantec (un de mes auteurs préférés) : je ne pouvais que me lancer dans cette lecture, références et sujet oblige.

 

Las ! Jamais ça ne décolle. Je me suis ennuyée à mourir, à tel point que j’ai fini par laisser tomber à la moitié du livre (il fait tout de même quelques 700 pages). Je déteste faire ça, d’autant que c’est un partenariat, mais je n’en pouvais plus.  J’ai supporté les longues mises en place, la conférence du Général Jackson… et j’ai craqué !

 

L’univers m’a semblé assez hermétique, ne déclenchant pas d’images évocatrices dans ma cervelle de lectrice. Et pourtant cette uchronie était prometteuse. Mais non ! Ca n’a pas fonctionné, pas sur moi en tout cas… dommage ! C’est lourd, long, lent et d’un intérêt quasi inexistant à de nombreux moments. Franchement, je me suis demandé où Gibson et Sterling voulaient en venir… je n’ai pas réussi à m’accrocher assez pour savoir le fin mot de l’histoire, le sentiment d’attente (qu’il se passe enfin quelque chose) n’étant pas récompensé, le livre m’est tombé des mains !

 

Bref : une déception, car je me réjouissais à l’avance de lire ce roman. Peut-être en attendais-je trop ?

 

Merci qui ? Merci à BOB et aux éditions Robert Laffont pour l’envoi de ce superbe exemplaire (la collection Ailleurs et Demain est vraiment magnifique).

 

Pour aller plus loin : n’hésitez pas à lire d’autres chroniques, nous étions plusieurs sur ce partenariat. Ou à lire Neuromancien de William Gibson.

 

1blogobook.jpg logorobertlaffont.jpg

 

 

 

 

 

 



Lecture en cours

vertige franck thilliez

Calendrier

octobre 2010
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Mon blog se nourrit de vos commentaires

Mon blog se nourrit de vos commentaires


Au delà des apparences... |
Les Aixclats du coeur |
crlemansbien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | .Thought of one evening.
| Jedi PACA
| Poesie et Autres