• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 11 juillet 2010

Archives pour 11 juillet, 2010

A cause de la nuit, de James Ellroy

à cause de la nuit

Il est psychiatre, manipule les solitaires et les faibles, et utilise son pouvoir maléfique la nuit. Plus il tire d’informations de ses malades, plus son royaume devient puissant. Jusqu’au jour où ce « voyageur de la nuit » croise le chemin du sergent Lloyd Hopkins. Après Lune sanglante, voici le second épisode de la saga des aventures de Lloyd Hopkins, comme toujours, chez James Ellroy, la violence confine à l’exorcisme des démons qui hantent l’Amérique.

 

 

 

Après avoir lu il y a un moment déjà Lune sanglante de James Ellroy, il me fallait retrouver Lloyd Hopkins, héros torturé de la trilogie du même nom. J’adore James Ellroy, son écriture si efficace, lumineuse et sombre à la fois, pleine de talent pour rendre ses personnages si vivants, et ses ambiances si réalistes.

 

 

C’est noir, glauque, glacial et suffocant… Lloyd Hopkins est un flic intelligent, au raisonnement et aux intuitions géniales, prêt à aller au bout pour une seule raison : l’amour. Oui, car c’est l’amour qui guide tous ses actes, quels qu’ils soient. D’une naïveté presque confondante,l’inspecteur californien se fait rouler dans la farine, comme nous… pourtant les indices laissés à la disposition du sergent devraient le guider plus que ça, mais je l’ai déjà dit : il est tout amour cet homme, malgré sa noirceur, malgré son métier…

 

 

L’intrigue est implacable, on s’achemine de manière inoxérable vers les drames, on les redoute et pourtant on se les prend en pleine face. James Ellroy n’éprgne rien ni personne : ni les faits, ni ses héros, ni ses lecteurs. Tout le long de ce thriller, on a mal, au coeur, à l’âme, aux nerfs… Terrible ! On suit à la fois le policier et ce serial killer d’un genre si particulier. L’issue ne peut qu’être fatale, on tremble tout le long, tant les actes sont horribles, tant on espère que Lloyd va coincer ce type, et on se fait avoir en beauté, jusqu’au bout !

 

 

Bref, un roman percutant qui ne laisse pas le lecteur indemne, ni pendant, ni après…

 

 

Le petit plus : Il reste un volume à cette triologie dans ma PAL… Bientôt, bientôt… (Ce deuxième opus ne compte pas pour mon Summer Pal Challenge, il s’agissait d’une relecture).

 

#5 logo challenge serial killers

Un conte peut en cacher un autre, de Roald Dahl

un conte peut en cacher un autre

Blanche-Neige inculpée, Boucle d’Or démasquée par les trois ours ! Découvrez les dessous de l’affaire Cendrillon, la véritable histoire du Petit Chaperon rouge ou encore le sort incroyable réservé aux Trois Petits Cochons… Reconnaîtrez-vous nos plus célèbres contes de fées, dans cette version en rimes épouvantablement comique ?

 

 

Quel plaisir que ces petits contes détournés par Roald Dahl ! Drôles, cyniques, cruels, ils offrent une nouvelle vision des contes de fées bien connus. J’ai adoré notamment Boucle d’Or, qui devient une leçon sur cette sale gamine qui se permet tout chez les Trois Ours. Désopilant ! De plus, certains contes se « répondent », considérant l’univers féérique comme un seul où tous les personnages évoluent…

 

 

Dahl a le chic pour trouver l’angle inattendu et pourtant logique, quand on y réfléchit. Le travail de la langue est superbe, rimes, allitérations, tout y est. Bravo à la traductrice, c’est un régal !

 

« Ce qui se passe, marraine ? Je suis dans la mélasse

pendant que mes sœurs en dansant se prélassent ! »

De rage, frappant le mur comme un vrai punching-ball

Elle crie à sa marraine : <

Il y a au palais une surboum-partie,

Et moi je moisis ici, folle de jalousie !

 

Je ne peux pas oublier les illustrations de Quentin Blake qui soulignent bien le caractère ironique de ces détournements.

 

 

Bref, un bon moment où le sourire et le rire sont souvent présents, et qui m’a réconciliée avec Roald Dahl après Matilda .

 

 

Le petit plus : ça se lit super vite, à peine 64 pages, pour les élèves c’est tordant (j’ai testé) et super pour travailler autour de ce genre. Et si vous aimez les contes détournés, il y a le long métrage animé de La véritable histoire du Petit Chaperon Rouge, que j’ai adoré pour ma part !

 

D’autres avis ? Mes cop’s de LC : Azariel87Lau’, Lynnae

 

logo challenge roald dahl 11/65    logo summer pal challenge

 



Lecture en cours

vertige franck thilliez

Calendrier

juillet 2010
L Ma Me J V S D
« juin   août »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Visiteurs

Il y a 3 visiteurs en ligne

Mon blog se nourrit de vos commentaires

Mon blog se nourrit de vos commentaires


Au delà des apparences... |
Les Aixclats du coeur |
crlemansbien |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | .Thought of one evening.
| Jedi PACA
| Poesie et Autres