People or not people, de Lauren Weisberger

people or not people

Ca se passe à New York, qui n’est qu’une fête perpétuelle, comme chacun sait. Chacun, sauf la malheureuse Bettina – Beth pour les intimes –, qui travaille 28 heures par jour pour une banque d’investissement. Pauvre Beth, dont l’univers affectif se résume à un yorkshire hypoallergénique, un oncle journaliste et une amie fiancée ! Heureusement, par la double grâce d’une démission et d’un piston, la voilà précipitée dans le monde féerique et frénétique des relations publiques. Adieu tailleurs stricts, dîners solitaires, sorties entre amis ! Bonjours tenues affriolantes, grands restaurants et mégafêtes de promotion ! Mais notre Candide montée sur talons aiguilles le comprendra assez vite, tout n’est pas si rose dans ce milieu où les visages amicaux dissimulent des chroniqueurs malintentionnés, des confrères cultivant l’art du planter de poignard dans le dos ou des playboys inconsistants (dans tous les sens du terme). Ouf, il y a aussi Sammy, videur apollonien, qui sous ses airs bourrus cache peut-être un authentique prince charmant…

 

Il est clair que si je n’avais pas été défiée par Bookine dans le cadre du Défi des Lectures qu’on ne s’imaginerait pas lire, jamais je n’aurais lu ce bouquin. Tout d’abord, parce que j’ai eu ma période Harlequin quand j’étais ado et que je sais quoi trouver dans ce genre de roman, période avec laquelle j’en ai terminé, et ensuite parce que j’ai vu le film Le diable s’habille en Prada, adapté du livre éponyme de Lauren Weisberger. Divertissant tout juste, mais bien trop « girly » pour moi. Ce n’est pas la couverture rose tagada de People or not people qui allait me donner plus envie que ça !

 

Alors, qu’en dire ? Eh bien, j’ai retrouvé le schéma du premier roman de Lauren Weisberger : une fille débarque dans un milieu qui n’est pas le sien, elle est totalement en décalage (ne s’habille pas comme il faut, ne connait pas les personnes qu’il faut, etc) , mais finit par faire n’importe quoi pour satisfaire son employeur. Après la mode, bienvenue dans le monde des people ! Se greffe par là-dessus forcément une histoire d’amour compliquée… Ah, chick-lit quand tu nous tiens !!

 

Ce n’est pas plus divertissant que ça -j’ai failli abandonner plusieurs fois, tant tout est prévisible : amours, espions au travail, sexualité des uns et des autres, etc-, ça se lit facilement, même si j’ai sauté des passages parce que les histoires d’organisation de parties plus déjantées les unes que les autres pour des célébrités (que je ne connais pas plus que l’héroïne), ça devient lassant… et ce n’est même pas torride ! emoticone

 

Le seul truc sympa, c’est le club de lecture… ou plutôt le fait que l’auteur fait faire un coming out à Beth concernant la lecture de… Harlequin ! Bref, de quoi nous faire déculpabiliser de lire People or not people. Elle a tout prévu, elle est maline, Lauren Weisberger, non ?

 

Bref, un roman passable qui suit les principes du genre… et qui ne me donne pas envie de retenter l’expérience !

 

Le petit plus : euh… j’ai validé le premier des deux livres du Défi, ne me reste plus maintenant que les Mémoires de Jean Monnet, et à mon avis, ça va être une autre histoire !!

 

8/65 logo summer pal challenge 1/2 logo défi

 

16 commentaires à “People or not people, de Lauren Weisberger”


1 2
  1. 0 Pyepi 4 juil 2010 à 22:18

    Je ne sais pas si je suis maso, ou si c’est parce que je rentre de New York mais je le lirai bien moi ce roman pour cerveau en pause ^^
    C’est vrai que l’intérêt du genre est limité mais ça rappelle des souvenirs d’Harlequin!

  2. 1 flof13 6 juil 2010 à 21:26

    @ Véro : je m’en doutais, je ne sais pas pourquoi… :)

    @ Pyepi : c’est drôle, mais je garde de meilleurs souvenirs des Harlequins que je lisais ado… peut-être la nostalgie ! quoi que j’aimais bien la série historique/passion un truc dans le genre… Thanks for your visit !

  3. 2 jellybells 6 juil 2010 à 22:25

    je crois que je n’ai jamais testé la chick lit…faudra que je teste un jour…
    selon l’ »historique » de nos lectures, d’une personne a l’autre ça peut varier au niveau des avis…

  4. 3 flof13 7 juil 2010 à 19:14

    c’est vrai… mais bon, je crois pas que ce soit le meilleur !!

  5. 4 Elizabeth-Bennet 29 août 2010 à 13:29

    Autant j’ai adoré Le diable s’habille… autant celui-ci m’avait beaucoup moins emballée ! Je n’ai d’ailleurs pas lu le 3 ème de Weisberger et je ne pense pas lire son 4 ème qui vient de sortir. Mais effectivement, le coup du club de lecture Harlequin est excellent ^^

  6. 5 flof13 1 sept 2010 à 22:06

    C’est rigolo parce que je me souviens que lorsque je suis allée en GB il y a… pfff, quasi 20 ans, les couvertures des bouquins type Harlequin là-bas étaient trop trop belles, en relief, et super bien travaillées…d’ailleurs, je m’en étais acheté plusieurs, histoire de goûter aux romances en VO !!! :)

1 2

Laisser un commentaire


Lecture en cours

vertige franck thilliez

Calendrier

juin 2010
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Mon blog se nourrit de vos commentaires

Mon blog se nourrit de vos commentaires


Au delà des apparences... |
Les Aixclats du coeur |
crlemansbien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | .Thought of one evening.
| Jedi PACA
| Poesie et Autres