• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 5 juin 2010

Archives pour 5 juin, 2010

Le Kabbaliste de Prague, de Marek Halter

le kabbaliste de prague

À l’entrée du ghetto de Prague se dresse une statue que ni les nazis ni les Soviétiques n’ont osé détruire : celle du MaHaRal, le plus grand kabbaliste de tous les temps, qui créa le Golem, un être de boue à l’image de l’homme.
À la fin du XVIe siècle, le ghetto de Prague est une fois de plus réduit à feu et à sang lors d’un pogrom.
Ayant vu son mari dépecé sous ses yeux, la petite-fille du MaHaRal supplie son grand-père de créer une force capable de sauver les juifs de l’anéantissement.
La Kabbale, chemin de la secrète sagesse, affirme qu’un homme pur peut, ainsi que Dieu, engendrer la vie par la seule puissance de son verbe.
Le MaHaRal accepte à son corps défendant de façonner le Golem, être de boue d’une force extraordinaire.
Mais l’usage de la force peut-il réellement conduire à la paix ? Une fois vivant, le Golem se révèle pétri de sentiments.
Et quand il prend conscience de sa condition, il se retourne contre ceux qui l’ont sorti du néant.
Mêlant fiction et réalité, Marek Halter nous fait vivre de l’intérieur les mystères de la Kabbale en un roman foisonnant d’érudition et d’émotions.

 

Connaissant l’histoire du Golem, cette créature faite de boue, j’avais très envie de lire ce roman de Marek Halter. Las, Le Kabbaliste de Prague a mal débuté sa tâche : les premières  pages sont fastidieuses, bourrées de mots hébreux qui nous obligent à aller chercher dans le glossaire de fin (ah, les notes de bas de page ont tout de même ma préférence dans ce genre de cas), c’est lent et j’ai vraiment eu du mal à entrer dans l’histoire.

 

 

Il faut donc s’accrocher, et heureusement. Car, les choses deviennent intéressantes. On se retrouve embarqué sur les traces de David Gans et d’Eva, bouillant tout de même d’impatience d’en apprendre plus sur ce fameux Golem, qui finalement n’apparaîtra que très peu. Ce qui peut facilement devenir décevant, au vu de la 4ème de couverture, mais aussi parce qu’avec un récit aussi érudit, on était en droit peut-être de s’y attendre.

 

 

L’écriture de Marek Halter est érudite, de qualité, c’est indéniable, malgré ses adresses au lecteur, un peu pénibles par instants. Néanmoins, l’histoire m’a moins emmenée que ce à quoi je m’attendais. J’en attendais peut-être trop. Ca reste néanmoins un agréable moment de lecture, une fois passées les premières pages au rythme un peu moins soutenu que le reste du roman.

 

Bref, un livre pour lequel je n’ai pas eu un coup de coeur, mais qui est à lire, pour en apprendre un peu plus sur le contexte du Golem, découvrir les dessous de la Kabbale et accompagner des personnages plutôt fascinants.

 

Le petit plus : Richard Bonnet a suivi Marek Halter à Prague sur les lieux où se déroule son récit. Si cela vous intéresse, vous pouvez regarder la version longue de ce documentaire sur Arte.tv ici.

 

Merci qui ? Merci à Livraddict et aux éditions Robert Laffont, pour ce partenariat qui m’a permis de lire pour la première fois Marek Halter, dont j’étais très curieuse… Une petite pensée au fondateur de cette maison d’édition qui vient de décéder…

livraddict small  logo robert laffont

1/65 logo summer pal challenge
 

 



Lecture en cours

vertige franck thilliez

Calendrier

juin 2010
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Mon blog se nourrit de vos commentaires

Mon blog se nourrit de vos commentaires


Au delà des apparences... |
Les Aixclats du coeur |
crlemansbien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | .Thought of one evening.
| Jedi PACA
| Poesie et Autres