Le chien des Baskerville, de Sir Arthur Conan Doyle

le chien des baskerville

Des cris lugubres résonnent sur la lande…
Et voici que la légende prend corps. Un chien énorme, créature fantomatique et infernale, serait à l’origine de la mort de sir Charles Baskerville. Maudit soit Hugo, l’ancêtre impie et athée, qui provoqua, en son temps, les forces du mal !
Mais Sherlock Holmes ne peut croire à de telles sornettes. Aussi, lorsqu’il dépêche le fidèle Watson auprès de sir Henry, l’héritier nouvellement débarqué d’Amérique, il ne doute pas de mettre rapidement fin à ces spéculations. Pourtant, la mort a frappé plusieurs fois sur la lande. Et le manoir est le théâtre de phénomènes bien étranges… Se peut-il que la malédiction des Baskerville pèse encore ?

 

 

 

Et voilà ! J’ai enfin lu mon premier Sherlock Holmes, et pourtant ce Chien des Baskerville est un roman écrit alors que Conan Doyle songeait sérieusement à se débarrasser de son héros.

 

D’emblée, je vous dis que j’ai vraiment aimé cette première incursion dans l’univers de Holmes et Watson. Ambiance sombre, gothique, fantastique, dans un manoir battu par le vent dans la lande (je n’ai pas pu m’empêcher de penser à La Chute de la Maison Usher, d’Egdar Alan Poe), après un séjour londonien dans l’appartement de Holmes, personnages bien campés, intrigue finement construite, le tout avec une économie de blablas vraiment sympathique. L’écriture de Doyle est très plaisante, vivante, d’autant que c’est le fameux Dr Watson, loin d’être l’imbécile que certains films nous ont donnés à voir, qui raconte au travers d’extraits de son journal et de lettres envoyées à son compère détective.

 

D’ailleurs, cette fois-ci, c’est Watson qui est aux premières lignes de l’enquête, mis en valeur, ainsi que l’amitié qui le lie à Holmes. Ce dernier, dont la vie entière semble tournée vers son métier, est un vrai puits de sciences dès qu’il s’agit de résoudre des énigmes. Pas d’ »Elémentaire, mon cher Watson », qui d’ailleurs a été inventé par le cinéma. Mais des démonstrations d’observations mises en lumière par la science et la bonne jugeote, le tout de façon très simple et accessible au lecteur sans plonger dans un dictionnaire.

 

Du côté de l’intrigue, on est emmené très facilement sur différentes pistes, des personnages sont sacrifiés -des méchants qui n’ont que ce qu’ils méritent, l’époque veut ça-, jusqu’au dénouement qu’on sent monter en puissance, grâce à une tension et une atmosphère pesante.

 

Bref, un bon moment policier avec ce classique.

 

Le petit plus : Sherlock Holmes a donné lieu à de nombreux pastiches, le premier d’entre eux ayant été créé par Maurice Leblanc dans La Vie Extraordinaire d’Arsène Lupin : Herlock Sholmès arrive trop tard (suite à une protestation de Conan Doyle, Leblanc avait changé le nom du détective), où si fort qu’il soit, et comme le titre l’indique, c’est notre gentleman-cambrioleur national qui l’avait emporté.

 

Défi classique   challenge 2 euros

 

 

14 commentaires à “Le chien des Baskerville, de Sir Arthur Conan Doyle”


1 2
  1. 0 Delph 6 mai 2010 à 10:34

    J’ai decouvert ce livre au college car il faisait parti du programme et plus de 15 ans plus tard je m’en souviens encore !

  2. 1 flof13 6 mai 2010 à 10:38

    Ah, ça , c’est chouette, quand un livre vous marque… Je me demande pourquoi je n’ai jamais lu avant ! M’enfin, mieux vaut tard que jamais…

  3. 2 Luna 1 juil 2011 à 9:16

    Je viens de terminer le livre, et je ne suis pas du tout emballée, ni même enchantée par cette lecture… Vraiment déçue en fait !
    Trop carrée, trop clichée, trop polie : c’est pas assez vivant pour moi… Tant pis !
    Peut-être que le film me plairait davantage ?!

  4. 3 flof13 3 juil 2011 à 12:09

    ah zut, Luna ! Quand tu dis trop carré, c’est vrai que Doyle fait de son héros fétiche un homme méticuleux, mais je trouve que la part fantastique du roman contrebalance bien cet aspect du personnage… Peut-être le film effectivement… que je n’ai pas vu, lol

1 2

Laisser un commentaire


Lecture en cours

vertige franck thilliez

Calendrier

mai 2010
L Ma Me J V S D
« avr   juin »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Mon blog se nourrit de vos commentaires

Mon blog se nourrit de vos commentaires


Au delà des apparences... |
Les Aixclats du coeur |
crlemansbien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | .Thought of one evening.
| Jedi PACA
| Poesie et Autres