De fièvre et de sang, de Sire Cédric

de fièvre et de sang

Une jeune fille se réveille entièrement nue et entravée sur un matelas couvert de sang. Elle sait qu’elle va mourir, toute tentative de fuite semble inutile. La douleur n’est rien en comparaison de la peur panique qui s’est emparée d’elle…
Le commandant Vauvert mène l’enquête en compagnie d’une profileuse albinos, Eva Svärta. Personnage excentrique et hors-norme, Eva a un véritable sixème sens qui fait d’elle une redoutable traqueuse de l’ombre. Ensemble, ils vont tenter de remonter la piste d’un tueur en série qu’ils croyaient mort et qui a pour habitude de vider entièrement ses victimes de leur sang. S’agit-il d’une réincarnation, d’un spectre, d’un homme, d’une femme, d’une créature d’un autre monde ?

 

 

Attention ! Âmes sensibles s’abstenir ! Vous qui tournez de l’oeil au moindre bobo un tant soit peu ensanglanté, passez votre chemin : ce livre n’est pas fait pour vous…

 

 

Cet avertissement fait, venons-en  à ce qui intéresse les gros durs qui ont envie d’en savoir plus sur ce titre. Au rythme effrené de courts chapitres voire très courts (deux pages à peine pour un grand nombre !), Sire Cédric nous emmène sur les chemins de la folie… celle d’un serial killer qui risque de faire basculer plus d’un protagoniste de cette histoire de l’autre côté du miroir.

 

 

De fièvre et de sang, c’est exactement cela : la fièvre qui habite ce thriller fantastique ou ésotérique est celle qui parcourt les veines et les nerfs de tous les personnages mais aussi celle qui s’empare de nos mains qui tournent et tournent encore les pages, happés que nous sommes par ce récit, et le sang est celui qui gicle à longueur de pages -on finit par s’y faire, c’est terrible !

 

 

Alors, malgré quelques invraisemblances (la scène de poursuite, qui plus est répétitive), on reste bien scotché à ce bouquin, je l’ai quasiment lu d’une traite de mon côté. La part de fantastique qui vient agrémenter violemment ce thriller à l’hémoglobine est assez déconcertante ; je pensais qu’on allait plus glisser du côté du serial killer ordinaire, mais non, jusqu’au bout, l’auteur garde le cap, maintenant la cohérence de son parti pris. Je n’aime pas spoiler, mais je dirai tout de même qu’un des personnages dont il est question est dans l’air du temps, deux films lui étant déjà consacrés cette année, je me demande si c’est voulu ou l’effet du hasard… peut-être Sire Cédric pourrait nous en apprendre plus sur la genèse de son roman.

 

 

L’intérêt du livre réside aussi dans la construction des personnages, notamment celui de la profileuse, au passé tout aussi étonnant que son physique. D’ailleurs, ce livre est conçu comme une série de portes ouvertes sur des miroirs, et aucun des protagonistes n’y coupent. Ils ont leur pendant, leur reflet, leur anti-moi… Intrigue et acteurs du drame sont conçus comme un beau casse-tête chinois. Niveau suspense, on y trouve son compte, même si je trouve que ça s’essoufle vers la fin, le côté fantastique prenant le pas. Mais ce n’est pas déplaisant, au contraire. C’est une autre manière de gérer un thriller, un peu inattendu, et donc rafraichissant.

 

En bref, à lire si on aime flipper et qu’on a le coeur bien accroché, à éviter si ce n’est pas le cas !

 

Le petit plus : Sire Cédric est l’auteur notamment de L’enfant des Cimetières, et de Angemort qui a reçu le Prix Merlin 2007.

 

Merci qui ? Thanks to Livraddict et les éditions Le Pré aux Clercs pour la découverte de cet auteur !

 

On veut de l’héroïne ! Eva Svärta n’a rien à voir avec une certaine mordue de vampires… Femme forte, qui dissimule sa fragilité et ses failles, travaillant dans un monde excessivement masculin, elle est dotée d’un physique bien particulier qui fait qu’on la remarque partout où elle passe : albinos, elle garde ses lunettes noires en toute occasion, ne supportant que difficilement la lumière (je vous rassure, elle ne se met pas à briller comme certains vampires Twilightiens !). Elle n’est pas du genre à attendre que les hommes la protègent, et fonce dès lors qu’il s’agit de sauver une vie humaine. De plus, la demoiselle  n’est pas du genre romantique, et pour tenir le coup dans une vie au passé tourmenté, ne se contente pas de faire du yoga ! Je n’en dis pas plus, sinon je vais dévoiler trop du livre ! Dernière parenthèse : ce roman pourrait figurer dans le Dark Side Challenge, sans problème…

 

livraddict small  logo le pré aux clercs

 

challenge héroïne

17 commentaires à “De fièvre et de sang, de Sire Cédric”


1 2
  1. 0 Erato 26 avr 2010 à 10:51

    Je ne connaissais pas du tout cet auteur. L’avis que tu donnes sur ce livre me donne bien envie de le lire. Hop dans la wish list ^^

  2. 1 flof13 26 avr 2010 à 10:55

    Chouette, chouette !! Moi, j’avais déjà entendu parler de l’enfant des cimetières, et du coup, quand j’ai vu celui-ci en part’, hop !

  3. 2 MyaRosa 26 avr 2010 à 20:32

    Ah génial, ça va me plaire!

  4. 3 Lelf 26 avr 2010 à 22:03

    Ça fait trèèèèèès longtemps que j’ai pas lu un truc flippant et gore. J’en suis d’autant plus impatiente de lire L’Enfant des cimetières :p

  5. 4 flof13 26 avr 2010 à 23:19

    @ Mya : je suis contente de voir que les bouquins qui me plaisent te « bottent » !

    @ Lelf : Juste avant, j’ai lu 13 balles dans la peau (LC du 7 mai) et je dois dire qu’avec les deux, j’ai eu l’impression de prendre un bain d’hémoglobine !!! J’attends ton avis sur l’Enfant des Cimetières !!!

  6. 5 Pimprenelle 13 mai 2010 à 11:34

    Après ma lecture de L’enfant des cimetières, j’ai très envie de découvrir celui-ci!

  7. 6 flof13 13 mai 2010 à 23:02

    Ah, il faut dire que c’est plutôt accrocheur ce qu’écrit Sire Cédric : très efficace !

1 2

Laisser un commentaire


Lecture en cours

vertige franck thilliez

Calendrier

avril 2010
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Mon blog se nourrit de vos commentaires

Mon blog se nourrit de vos commentaires


Au delà des apparences... |
Les Aixclats du coeur |
crlemansbien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | .Thought of one evening.
| Jedi PACA
| Poesie et Autres