• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 16 avril 2010

Archives pour 16 avril, 2010

Deuil interdit, de Michael Connelly

deuil interdit

Becky, une jeune fille de 16 ans, est retrouvée morte, une balle tirée en pleine poitrine, sur une colline de Los Angeles. Il faut attendre dix-sept ans et les résultats d’une analyse ADN pour que l’affaire revienne sur le devant de la scène. L’enquête prend vite des allures de cauchemar. Drôle d’accueil pour l’inspecteur Harry Bosch, qui réintègre le LAPD après trois ans de retraite…

 

Après avoir lu Le Poète et La défense Lincoln du même auteur, j’ai longtemps hésité avant de me lancer dans une nouvelle lecture de Michael Connelly. Non que je n’avais pas apprécié, bien au contraire !! Mais la peur d’être déçue après deux si bon opus… Bref, j’ai fini par ouvrir celui-ci qui dormait dans ma PAL !

 

Et je ne le regrette pas une seconde… Très différent des deux autres, cette fois-ci ce roman policier nous fait vivre une semaine au côté de Harry Bosch, héros emblématique de Connelly, héros que je ne connaissais pas encore, et qui revient au LAPD après trois ans de retraite. Ici, mêmes les choses a priori insignifiantes prennent de l’importance à un moment ou à un autre du livre. Et celles qui ne servent pas à l’intrigue en elle-même construisent l’ambiance, les personnages qu’on ciblent de plus en plus précisément.

 

A priori, pas de suspens haletant, car Harry Bosch travaille sur une Affaire non Résolue, donc un dossier loin d’être chaud bouillant car vieux de 17 ans mais dont une analyse ADN va ranimer les braises. Et on se laisse prendre par le rythme non pas rapide, mais lancinant de l’enquête… Je n’avais qu’une idée : connaître le fin mot de l’histoire. J’ai eu des éclairs d’idées quant à l’identité du meurtrier, j’ai été bernée plus d’une fois… jusqu’au bout !! Donc, côté polar, c’est vraiment nickel…

 

L’autre point positif de Deuil Interdit, c’est le côté psychologique, c’est-à-dire les personnages et leur complexité, mais aussi leurs évidences… Tout comme le fonctionnement du LAPD, Los Angeles Police Department, que pour ma part, j’ai découvert ici. J’ai beaucoup aimé les rendus d’atmosphère, que ce soit dans les bureaux des flics, chez la victime, dans les rues, dans la ville… Los Angeles, sur laquelle planne l’ombre lumineuse d’Hollywood, jolie carte postale américaine, traînant avec elle tous les fantasmes, et qui n’est pas autrement qu’ailleurs : une ville avec ses ténèbres, ses fantômes…

 

Deuil interdit, c’est aussi l’histoire de parents qui ne comprennent pas ce qui est arrivé à leur enfant, et qui doivent continuer à vivre -à survivre- avec ce drame qu’est la mort de celui-ci…

 

Bref, un bon polar, qui mêle habilement action, réflexion, psychologie, avec un travail sur les ambiances très efficace, et une écriture vraiment plaisante, parsemée de petits clins d’oeil notamment à un film de Connelly.

 

Le petit plus : Ce livre m’a irrésistiblement fait penser à la série Cold Case, qui reprend les mêmes principes, mais télévisuels cette fois-ci ! L’émotion y est tout autant que dans le roman, les policiers étant eux aussi investis d’une mission bien particulière.

 

 

hollywoodsignasif.jpg losangeles2.jpg losangeles.jpg 

coldcasesaison6.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Lecture en cours

vertige franck thilliez

Calendrier

avril 2010
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Visiteurs

Il y a 2 visiteurs en ligne

Mon blog se nourrit de vos commentaires

Mon blog se nourrit de vos commentaires


Au delà des apparences... |
Les Aixclats du coeur |
crlemansbien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | .Thought of one evening.
| Jedi PACA
| Poesie et Autres