Dexter dans de beaux draps, de Jeff Lindsay

Dexter dans de beaux draps

De retour de sa lune de miel à Paris, Dexter se retrouve confronté à une série de cadavres particulièrement mis en scène.

 

Voici donc le quatrième volet du plus célèbre serial killer télévisuel… j’ai nommé Dexter Morgan. Par manque de temps, je ne chroniquerai pas le précédent roman, Les démons de Dexter, meilleur que le number 2, et que je vous recommande.

 

Retour à mon sujet ! Surtout ne lisez pas la quatrième de couverture, car elle dévoile la moitié du livre, et ça c’est vraiment dommage -et moi, j’ai eu le tort de le faire. Je vous ai donc pondu un résumé plus que succint, et j’espère que vous saurez vous en contenter.

 

Ici, moins d’humour noir, plutôt un humour grinçant, comme Dexter qui n’apprécie pas vraiment la nouvelle affaire qui vient d’échouer dans la besace de sa soeur, Deborah. Peut-être aussi parce que Dexter est dans les ennuis jusqu’au cou, qu’il agit en pleine lumière aux côtés de Deb, et qu’il y est si peu habitué, lui, l’homme de la Lune, que le malaise qui l’habite nous gagne aussi. Malaise devant les mises en scène particulièrement macabres de ces cadavres semés aux quatre coins de Miami en moins de temps qu’il vous faut pour dire « serial killer », mais aussi malaise quand les raisons de ces tableaux sinistres nous seront révélées.

 

D’ailleurs, cela renforce le sentiment d’empathie qu’on éprouve pour Dexter, par comparaison avec ce meurtrier très spécial. On a une seule envie : que Dexter l’emporte, que Dex tue ce sale type… Bref, bonjour le malaise ! Mais comme dit un de mes chanteurs préférés dans une de ses chansons, Dominique A pour le citer : il ne faut jamais souhaiter la mort des gens, ce n’est jamais assez méchant. Je respire mal là, j’ai une sale boule au creux de l’estomac, j’ai le coeur au bord des lèvres.

 

Côté personnages, on avance, on avance… Rita, les enfants, Deb, et même Chutsky, tout ce petit monde nous laisse apercevoir des petits bouts de soi bien intéressants qui donnent envie d’ouvrir la suite, quand elle sera publiée chez nous. Tout comme la fin, que forcément je ne vous révèle pas, mais qui laisse apparaître de belles possibilités pour un cinquième opus.

 

En bref, un livre intéressant au niveau sensations, vous l’aurez compris. Un volet sur le fil -du couteau oserai-je dire pour rester dans la veine de Jeff Lindsay- où le lecteur oscille entre malaise, excitation, interrogations et contentement lorsque quelques mystères se font jour…

 

Le petit plus : La saison 4 est terminée chez C+. Ce fut excellent ! J’ai hâte pour la cinquième ! Et, encore une fois, la série n’adapte pas le roman…

 

Merci qui ? Merci à Livraddict et aux éditions Michel Lafon pour m’avoir fait confiance, en m’envoyant gracieusement un exemplaire de ce  thriller très attendu chez moi.

 

dexter

 

 


 

livraddict smalllogo michel lafon


 

10 commentaires à “Dexter dans de beaux draps, de Jeff Lindsay”


  1. 0 Véro 28 mar 2010 à 14:56

    Je déteste ces 4e de couverture où la moitié du bouquin est résumé : ça me met à l’envers !

  2. 1 flof13 28 mar 2010 à 16:25

    Argh, une 4ème de couv’ en guise de spoilers, c’est dur (un appel d’ailleurs aux éditeurs !)… parce que là, c’est un thriller et je dois dire que l’effet de suspens est légèrement gâché ! Mais bon, heureusement que le cheminement qui menait jusqu’à cette moitié du livre n’était pas dévoilé, sinon galère !

  3. 2 Frankie 28 mar 2010 à 17:25

    Le jour où j’aurai un peu de temps, je lirai les Dexter. J’ai peur d’être un peu déçue car j’adore la série télé !

  4. 3 flof13 28 mar 2010 à 17:35

    Il faut arriver à s’en détacher, car la série s’écarte vraiment des bouquins par bien des aspects…

  5. 4 evertkhorus 31 mar 2010 à 21:19

    Je viens de le finir. Je me suis un peu ennuyée… j’ai du mal à m’écarter de la série et à côté de la saison 4 qui était juste génialissime. Et puis le méchant du livre n’arrive pas à la cheville de Tinity!

  6. 5 flof13 2 avr 2010 à 9:47

    C’est ce que je dis aussi dans mon billet… dommage de le lire alors qu’on avait la tête en plein dans la super saison 4 ! Bon, c’est vrai que Trinity est quand même bien particulier… mais finalement, celui-ci n’est pas si mal !

  7. 6 lili 8 avr 2010 à 11:16

    je préfère le roman à la série et pourtant je suis dingue de la série, faut que je lise les autres, vite !!

  8. 7 flof13 8 avr 2010 à 13:26

    ah oui ? Remarque, je me rappelle que quand j’ai lu le 1er, la 1ère fois, j’avais adoré, et je m’étais demandé lequel je préférais du livre ou de la série…Cours chez ton libraire !

  9. 8 live score 27 nov 2010 à 1:44

    plus ca avance plus je le trouve attachant

  10. 9 flof13 27 nov 2010 à 19:14

    je te comprends…

Laisser un commentaire


Lecture en cours

vertige franck thilliez

Calendrier

mars 2010
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Mon blog se nourrit de vos commentaires

Mon blog se nourrit de vos commentaires


Au delà des apparences... |
Les Aixclats du coeur |
crlemansbien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | .Thought of one evening.
| Jedi PACA
| Poesie et Autres