La Résistance, l’histoire de Peter, de Gemma Malley

la résistance

« Peter contempla Anna un moment et se remémora la certitude qui était la sienne, quand il l’avait rencontrée, que les Surplus étaient un Fardeau pour Mère Nature, qu’il était de leur devoir de travailler dur, de servir la population Légale et de payer pour la Souillure de leur existence. Il lui pencha le front pour y déposer un baiser. «Nous vieillirons ensemble, murmura-t-il en caressant ses cheveux. Avec des rides, des enfants. Et nous détruirons la Longévité, aussi. Je te le promets. »

Angleterre, 2150.
La mort n’existe plus. Les hommes vivent à l’ère de la Longévité : pas de morts… mais, pour éviter le surpeuplement, pas de naissances non plus. Peter et Anna ont un point commun : ils n’auraient jamais dû naître. Parce qu’une vie éternelle leur semble contre nature, parce que le système de la Longévité a gâché leur enfance, parce qu’il menace leurs rêves, ils ont décidé d’entrer en lutte. Pour sa suppression.

Au sein du Réseau souterrain, la résistance s’organise : Peter a pour mission d’infiltrer le plus grand des laboratoires, le centre névralgique du système, Pincent Pharma… dirigé par son grand-père, Richard Pincent. Un homme puissant et influent, bien décidé à faire plier les rebelles ; une présence troublante pour Peter : quand les liens du sang s’en mêlent, tout se complique…

« La Résistance » est la suite de « La Déclaration, L’Histoire d’Anna » (naïve, 2007), le premier roman de Gemma Malley. « L’Histoire de Peter »- personnage terriblement attachant – donne lieu à un récit haletant, qui aborde des questions essentielles. Que devient une société qui refuse la mort ?

 

J’ai lu cet été La Déclaration, L’Histoire d’Anna, et j’avais beaucoup aimé. On y découvrait la vie des Surplus, entassés dans des maisons qui ressemblent fort à des maisons de correction, où ils apprennent à racheter les fautes de leurs parents (il est interdit de faire des enfants, dès lors qu’on a signé la Déclaration -qui donne droit à la Longévité en parallèle). Ils sont éduqués en vue de devenir Utiles, et donc au mieux domestiques au service des Légaux ou au pire des Bons à Rien, pour ceux qui sont les plus maladroits ou les plus rebelles.

 

Mais là, j’ai trouvé ce volume excellent. Le système de la Longévité nous apparaît dans toute son horreur, sous couvert de sauver l’humanité et la planète. La Longévité, ce n’est qu’une histoire d’égoïsme, au fond, celle de « vieux » qui ne veulent pas mourir, qui ne supportent pas les jeunes, car la jeunesse est synonyme d’agitation, de trouble, de changement… Et puis d’autres choses que je ne dévoilerai pas ici. Et face à cet égoïsme, cette jolie histoire d’amour entre deux adolescents, Surplus auparavant, devenus Légaux (la procréation est interdite, les enfants ne deviennent légaux qu’à la mort d’un de leurs parents -Une Vie pour Une Autre), qui veulent résister, être les parents de la Nouvelle Génération…

 

Les personnages sont bouleversants, à l’image de Peter et d’Anna (dont on avait suivi l’histoire dans le volume précédent), ou magnifiques de machiavélisme comme Richard Pincent, le grand-père de Peter et grand patron de Pincent Pharma, qui fabrique la précieuse petite pilule qui donne l’éternité à qui la prend.

 

Les Autorités ne sont pas sans faire penser à des entités comme Big Brother, dans 1984 de George Orwell ; d’ailleurs on y retrouve les mêmes baratins sur les dépenses énergétiques, qui ont mené à l’asservissement d’une population, se jetant tête baissée dans une sorte de remède miracle : la fameuse Longévité !

 

Un beau roman d’anticipation que peuvent lire vos ados sans problème (ma Coquelicot a 12 ans et le lit !), et qui aide à prendre conscience des limites de la science, à parler tout bonnement d’éthique, sans même que ce mot soit prononcé une seule fois. Qui remet en tête le cycle de la vie, et ce que cela signifie…

 

 Le petit plus : L’avantage, c’est qu’on peut lire ce roman indépendamment du premier, mais je vous recommande de lire La Déclaration car c’est vraiment bon !

 

Petite info : Un tome 3, The Revelation, sort cette année… Il faudra attendre encore un peu pour la traduction française. Et pour changer de l’histoire de la Longévité, The Returners, est sorti en février (à quand la traduction ?)

 

Merci qui ? Merci Marc, qui m’a signalé ma petite erreur sur la suite de La Résistance !

the returners

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

24 commentaires à “La Résistance, l’histoire de Peter, de Gemma Malley”


1 2 3
  1. 0 flof13 26 avr 2010 à 13:22

    Mais de rien !!! J’espère que ça te plaira !

  2. 1 Lysane 5 juin 2011 à 11:16

    Bonjour,
    J’ai moi-même lu les livres traduits de Gemma Malley, et je ne comprends pas très bien ce que vous dites dans votre article.
    En effet, il y a trois tomes à cette série. Le premier n’est autre que la Déclaration, effectivement ; le suivant s’appelle la Résistance et le dernier la Révélation (The Declaration, The Resistance, The Legacy en VO). Mais dans votre article, vous parlez d’un tome qu’on peut lire indépendamment sans préciser son titre, c’est assez étrange je trouve.
    Cependant, j’aime beaucoup la façon dont vous avez expliqué l’histoire même si elle ôte un peu du mystère et du suspense de cette triologie.

  3. 2 Lysane 5 juin 2011 à 11:20

    En fait, je viens de relire l’article et j’ai un peu mieux compris, c’est un peu étrange de mélanger tout ça, mais bon, au temps pour moi…
    Cependant, je trouve qu’il est mieux de lire les trois tomes à la suite, c’est plus intéressant pour comprendre et apprécier le cheminement des personnages, l’intrigue et les différentes évolutions du monde de Peter et Anna.

  4. 3 flof13 9 juin 2011 à 19:38

    Bonjour Lysanne,

    Dommage que vous n’ayez pas de blog, j’aurais été y faire un tour… Quelle chance d’avoir lu le dernier volume… Il va falloir que je m’en préoccupe, mais j’ai une PAL de folie ! Enfin, quand on aime…
    Oui, c’est vrai c’est mieux de les lire à la suite, mais je ne trouve pas cela si gênant de ne pas le faire, pas comme dans d’autres séries.

1 2 3

Laisser un commentaire


Lecture en cours

vertige franck thilliez

Calendrier

mars 2010
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Visiteurs

Il y a 2 visiteurs en ligne

Mon blog se nourrit de vos commentaires

Mon blog se nourrit de vos commentaires


Au delà des apparences... |
Les Aixclats du coeur |
crlemansbien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | .Thought of one evening.
| Jedi PACA
| Poesie et Autres