Crimson City, tome 2 : L’odeur du loup, de Marjorie M. Liu

l'odeur du loup

 

À Crimson City, la violence sévit toujours, exacerbée par la tension régnant entre les trois castes qui cohabitent en ville. Cette fois, les humains semblent décidés à évincer les vampires et les loups-garous en profitant de la haine viscérale qui les oppose. C’est dans ce contexte que la louve Keeli fait la connaissance de Michael, un vampire sans doute pire que les autres puisqu’il est le Vendix – l’Exécuteur -, un paria parmi les siens. Comble d’ironie, c’est auprès de cette créature honnie que Keeli va devoir enquêter sur un tueur en série éventreur de vampires. Tout porte à croire que le coupable est un loup-garou, mais la vérité est-elle si simple ? Pour le découvrir, Keeli et Michael devront d’abord surmonter leurs différences irréconciliables…et assumer l’attirance inattendue qui les jette dans les bras l’un de l’autre.

 

 

Ce deuxième volet de Crimson City m’a plus convaincue que le précédent. Il faut dire que celui-ci mettait en place l’univers, le contexte, chose qui n’était donc plus à faire.

 

Ici, on découvre deux nouveaux personnages, sans plus voir Fleur Dumont ni Dain Reston, seulement évoqués. Peut-être parce que l’important, dans cette série, c’est Crimson City, c’est à dire l’univers. A partir de là, il n’y a plus qu’à s’intéresser à des créatures différentes.

 

Ici, donc, on suit Keelie Maddox, loup-garou, et Michael, vampire. Plus d’actions, plus de rythme aussi, et on a par conséquent moins  la sensation d’être dans un monde futuriste, alors que ça m’avait un peu perturbée à la lecture du premier volume. Et puis, l’histoire d’amour de Michael et Keelie est l’occasion de parler des préjugés, des différences entre les deux espèces, qui d’ailleurs ne se supportent qu’à grand-peine en général -une récurrence dans l’univers bit-lit- et donc d’une relation « impossible » ! Ah, soupire mon petit coeur d’artichaut emoticone.

 

En bref, un deuxième opus qui se laisse lire de manière agréable, certes pas au niveau d’Anita Blake pour moi, mais sympathique tout de même. Je ne vous livre pas les surprises du livre, sinon ça n’en serait plus !! emoticone

 

Le petit plus : les deux derniers volumes m’attendent dans ma PAL, et les démons sont cette fois-ci au programme…

 

 

4 commentaires à “Crimson City, tome 2 : L’odeur du loup, de Marjorie M. Liu”


  1. 0 Frankie 13 fév 2010 à 22:42

    Hmm, il va falloir que je rajoute la série dans ma wish-lit ! Je viens de voir que les nouvelles éditions J’ai Lu avait traduit le titre « Crimson City ».

  2. 1 flof13 14 fév 2010 à 0:20

    Moi, je les ai trouvés d’occas’ sur PriceMinister, donc pas chers du tout…

  3. 2 Elizabeth-Bennet 29 mar 2010 à 17:06

    J’ai lu le premier tome et j’ai trouvé ça sympa sans plus (et j’aurais bien aimé savoir ce qui arrive à Cyd !), donc je ne pense pas que je lirai les suivants, même si je sais qu’il s’agit d’un autre auteur et de d’autres personnages à chaque fois.

  4. 3 flof13 29 mar 2010 à 17:56

    C’est divertissant, ça se mange sans faim… et comme je le dis, je préfère Anita Blake, si on doit parler bit-lit !
    Merci de ta visite dans mon ptit coin sur la toile, en attendant le swap !!

Laisser un commentaire


Lecture en cours

vertige franck thilliez

Calendrier

février 2010
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Mon blog se nourrit de vos commentaires

Mon blog se nourrit de vos commentaires


Au delà des apparences... |
Les Aixclats du coeur |
crlemansbien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | .Thought of one evening.
| Jedi PACA
| Poesie et Autres