La commissaire n’aime point les vers, de Georges Flipo

la commissaire n'aime point les vers

 

La commissaire Viviane Lancier n’est pas du genre poète, mais la voici condamnée à se passionner pour Baudelaire : un sonnet torride dont il serait l’auteur se transforme en serial killer, envoyant à la morgue ceux qui s’y intéressent.

Flanquée de son ingénu lieutenant, Viviane Lancier plonge dans une enquête où semblent la narguer les morts, les survivants et même les revenants.

 

 

Je tiens tout d’abord à remercier Livraddict et les éditions La Table Ronde pour l’envoi grâcieux de cet exemplaire, et qui m’ont ainsi permis de découvrir un nouvel auteur pour moi, et de passer un bon moment en compagnie de ce petit livre jaune.

 

J’ai suivi ici l’enquête d’unE (elle y tient) commissaire aux airs de Bridget Jones et de Commissaire Maigret (si, les deux, c’est possible ! La preuve !). Viviane Lancier enchaîne les enquêtes comme les régimes et les craquages de régime, en parallèle d’une affaire qui va passionner les médias (tous y passent et trouvent un intérêt particulier à celle-ci), et revêtir des aspects bien nébuleux. Elle va ainsi faire équipe avec le petit nouveau, Augustin Monnot, qui sort d’une fac de lettres et chante Bach dans une chorale, beau comme un angelot, et dont elle ferait bien son ordinaire, en lieu et place de son yaourt light et de sa salade au concombres…

 

Sur les traces d’un présumé serial killer dont les sombres mobiles auraient trait à un sonnet inédit de Baudelaire, on découvre une galerie de personnages dont l’auteur nous croque les portraits avec un talent jubilatoire : flics, témoins, victimes, gangsters, experts, dircom, mediums, bourgeois, bonnes, et autres agents du service public.

 

Ici, l’humour, l’ironie rejoignent le sarcasme pour le plus grand plaisir du lecteur. Avec cruauté, car il n’épargne personne, Georges Flipo fait vivre des heures sombres, loin de toute gloire, à une Viviane Lancier dépassée par ce dossier et par un Monnot coqueluche des journalistes et de la dircom du Ministère de l’Intérieur, et qui s’empiffre de barres Mars lorsque tout part en sucette et se console à coup de Fabien ! Jusqu’à la fin, la cruauté sera présente, dominant cette histoire, où l’hémoglobine ne coule pas à flots : on est loin du thriller bien gore, et bien plus proche du bon vieux polar à la française, limite franchouillard comme la commissaire… Une figure de style, en l’occurence ! Mise en abyme, vous vous souvenez, je vous en ai déjà parlé ICI.

 

Du côté de l’intrigue, on est bien servi, car Flipo sait bien tenir sa plume et nous bluffe… En bref, voilà une affaire rondement menée, où l’on rit, où l’on grimace, où l’on s’interroge. Un bon petit polar !

 

Le petit plus : L’envie de lire le précédent polar de Flipo, Le Film va faire un malheur, en attendant la suite La commissaire n’a point l’esprit club qui sortira en 2011.

 

Petit morceau choisi « Ce déjeuner basses calories ne lui convenait pas,  elle avait encore faim ; heureusement, il lui restait le jeune Monnot à se mettre sous la dent. »

 

livraddict smalllogo table ronde

 

15 commentaires à “La commissaire n’aime point les vers, de Georges Flipo”


1 2
  1. 0 Leiloona 12 fév 2010 à 11:09

    Bien aimé moi aussi ce polar de Flipo ! :) )

    Mon billet, s’il t’intéresse ! :D

    http://leiloona.canalblog.com/archives/2010/02/04/16741901.html

  2. 1 Anneso 12 fév 2010 à 11:38

    pas lu, mais envie de le découvrir grace a toi. meci :)

  3. 2 flof13 12 fév 2010 à 11:47

    @ Leiloona : je suis allée voir, et je t’ai laissé un com’

    @ Anneso : mais de rien, toujours ravie d’augmenter la LAL de mes visiteurs, mdr !

  4. 3 L'Ogresse 12 fév 2010 à 13:20

    En te lisant, j’ai encore plus envie de lire Goerges Flipo – merci !

  5. 4 herisson08 12 fév 2010 à 20:16

    Madame LA commissaire… hum… pas persuadée malgré ton avis :)

  6. 5 Eloah 12 fév 2010 à 23:11

    J’aime beaucoup la couverture et j’ai aussi beaucoup aimé le recueil dont Flipo lui-même avait fait un livre voyageur alors je crois bien que ce roman-ci est pour moi ! Malheureusement, je doute le trouver dans ma petite bibliothèque municipale …

  7. 6 flof13 13 fév 2010 à 13:49

    @ L’Ogresse : mais de rien…

    @ Herisson : allergique aux superwomen ? lol

    @ Eloah : ça m’étonnerait aussi, mais en attendant un peu, tu peux peut-être le trouver d’occasion sur PriceMinister.

  8. 7 MyaRosa 13 fév 2010 à 18:17

    Il me tente bien celui-ci. Je le note! ;-)

  9. 8 flof13 14 fév 2010 à 0:22

    Hi hi !! j’aime allonger les LAL des cop’s de lecture, histoire de rendre la politesse !!

  10. 9 100choses 17 fév 2010 à 15:15

    ce livre a l’air bien sympathique, je note.

1 2

Laisser un commentaire


Lecture en cours

vertige franck thilliez

Calendrier

février 2010
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Mon blog se nourrit de vos commentaires

Mon blog se nourrit de vos commentaires


Au delà des apparences... |
Les Aixclats du coeur |
crlemansbien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | .Thought of one evening.
| Jedi PACA
| Poesie et Autres