Cristal qui songe, de Theodore Sturgeon

cirstal qui songe

Horty Bluett, un jeune enfant adopté, est renvoyé de l’école. Motif : il mange des fourmis. Cet événement pousse son père adoptif, le juge Armand Bluett, à l’enfermer dans un placard. Par accident, il lui sectionne alors les trois doigts de la main gauche. Las des maltraitances, Horty se résout à fuguer, n’emportant avec lui que Junky, son diablotin en boîte, un jouet qu’il possède depuis l’orphelinat et qui lui tient à cœur. Après avoir dit au revoir à son amie Kay Hallowell, il est recueilli, puis hébergé par une troupe de cirque ambulant, dirigée par le misanthrope Pierre Ganneval, dit « le Cannibale », un ancien médecin. Au milieu des nains et des autres « monstres » de la troupe, il va petit à petit faire face à son destin, aidé par Zena, la naine qui l’a recueilli dans sa roulotte, tandis que le cruel Ganneval poursuit ses expériences secrètes sur de mystérieux cristaux qui songent…

 

Je me suis régalée avec court roman de Théodore Sturgeon, l’un des maîtres de l’étrange dont je n’avais pourtant encore rien lu. Et franchement, ça manquait à ma culture ! Ce fut un délice !

 

Ecrit simplement, et pourtant de nombreuses considérations scientifiques émaillent le récit, ce livre ne m’a pas ennuyée une seule seconde. Pendant quelques deux heures, j’ai été transportée hors de la salle d’attente de mon médecin où j’avais pris la précaution d’emmener mon exemplaire (bien m’en a pris, ô combien !), sur les pistes de l’humanité…

 

Car Sturgeon ne nous parle que de ça, de l’humanité avec toute sa complexité, ses êtres différents qu’ils soient difformes ou fous, ou jolis et gentils, curieux ou violents et des conséquences de capacités hors du commun (ah, les américains et leurs super-héros me direz-vous ! Mais ici, c’est vraiment particulier… ). J’ai adoré le Cirque, avec ses monstres… Freaks de Tod Browning est pour moi un chef d’oeuvre du cinéma, et j’ai eu l’impression d’y être plongée !

 

Sturgeon nous immerge aussi dans un univers où l’art est prépondérant, où Mondrian, Markell, Bartok qui sont des artistes bien loin des « classiques », et nous parlent également d’étrangeté, de différence, de difformités, de dissonnance…

 

De plus, cette fois-ci les aliens sont tout simplement des cristaux, dont on ne connaît pas vraiment le but, mais qui vivent, sans trop se préoccuper des êtres humains. Ca nous change de la vision si egocentrique qu’on a de notre Terre et de notre existence d’êtres supposés supérieurs !

 

Bref, n’hésitez pas à vous jeter sur ce petit volume, qui ne vous coûtera pas bien cher, ou que vous devriez trouver sans trop de problème dans votre bibliothèque si elle n’est pas trop mal achalandée !

 

Le petit plus : Cristal qui songe a été écrit en 1950 et reste d’une modernité incroyable ! Une adaptation en série télé, La Caravane de l’étrange, a vu le jour et a été diffusée en France (2 saisons).

 

Merci à qui ? Merci à El Jc qui m’a donné envie de lire ce petit bijou !

7 commentaires à “Cristal qui songe, de Theodore Sturgeon”


  1. 0 Lelf 29 jan 2010 à 16:38

    Ah ben voilà, j’avais envie de découvrir Sturgeon aussi, je crois que j’ai le titre qui ira bien ^^
    Merci pour ton avis.

  2. 1 Véro 29 jan 2010 à 18:01

    Je ne connais pas du tout … j’espère que tout va bien pour toi et qu’il n’y avait rien de grave parce que 2h00, c’est long !

  3. 2 flof13 29 jan 2010 à 19:21

    @ Lelf : Franchement, tu ne regretteras pas !

    @ Véro : toujours mon dos… mais il y avait du monde dans la salle d’attente et c’était sans rdv. Mon médecin est victime de son succès !!

  4. 3 MyaRosa 3 fév 2010 à 21:04

    Jamais entendu parler avant, pourtant il a l’air génial! Je le note, merci!

  5. 4 flof13 4 fév 2010 à 15:08

    Oh mais de rien ! Je crois d’ailleurs, quand ma PAL aura un peu diminué, que je vais chercher d’autres oeuvres de Sturgeon.

  6. 5 Fantasio 17 fév 2010 à 13:46

    Cristal qui songe est effectivement un étrange et très beau roman qui est devenu un classique de la science-fiction. Du même auteur il faut absolument lire son autre chef d’oeuvre : « Les plus qu’humains » qui est dans la même veine fantastico-poétique.
    L’auteur excelle aussi dans de courtes mais formidables nouvelles.

  7. 6 flof13 17 fév 2010 à 14:16

    Merci de l’info ! Je pense que ça va rejoindre ma LAL, tant j’ai apprécié ce beau roman !

Laisser un commentaire


Lecture en cours

vertige franck thilliez

Calendrier

janvier 2010
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Mon blog se nourrit de vos commentaires

Mon blog se nourrit de vos commentaires


Au delà des apparences... |
Les Aixclats du coeur |
crlemansbien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | .Thought of one evening.
| Jedi PACA
| Poesie et Autres