Le sang des tourterelles, de Pauline Delpech

le sang des tourterelles

Dans le cadre d’un partenariat avec les éditions Michel Lafon (que je remercie pour l’envoi gracieux de cet exemplaire) et Livraddict

 

« Une nouvelle enquête du commissaire Barnabé, vétéran de la Grande Guerre, sur la piste d’un tueur en série qui exécute des enfants selon un étrange rituel.
Nous sommes en 1938, au lendemain des accords de Munich qui font la part belle à l’Allemagne. Barnabé suit divers suspects dans les cercles d’inspiration celte et nazie, et se débat en même temps dans ses problèmes personnels, le passé qui le hante, son fils Laurent Berry -interné- qui l’obsède, son mariage qui se délite. Et le tueur continue de sévir…
Barnabé devra poursuivre la traque jusqu’à Cologne pour tenter de l’arrêter. Là-bas, chauffée à blanc par les nazis, la population attaque les magasins juifs et bientôt, commence la terrible Nuit de Cristal. Le commissaire parviendra-t-il à ses fins dans cette ambiance barbare ?« 

 

Bon, en fait, dans ce synopsis de l’auteur, tout est dit… que dire de plus, sinon que je me suis ennuyée. Pourtant, je trouvais la 4ème de couverture alléchante, chouette, un roman policier historique… sauf que, sauf que… Dans cette 4ème de couverture, la fin est quasiment déjà révélée (le Commissaire n’ira à Cologne que dans les tout derniers chapitres)… Sauf que j’ai l’impression d’avoir eu droit à tous les clichés du genre : le commissaire est alcoolique, a abandonné ses enfants à leur naissance, l’un deux deviendra un meurtrier psychopathe qui tuera son jumeau (ce n’est pas l’objet de ce livre, mais une évocation du passé du-dit commissaire), qu’il vivra un mariage pépère avec une gentille jeune épousée qui lui donnera un mignon bébé… Le pauvre homme s’ennuit tellement qu’il plonge dans les milieux SM, dont il reviendra à la vitesse de l’éclair dans le prologue (elle nous a pondu ça comme ça, Pauline Delpech, un prologue où elle envoie tout balader, elle qui prend son temps pour nous raconter son histoire, tout le long…). L’un des inspecteurs est homo, l’autre, jeune bleu tout juste débarqué de sa province, adore les bordels où il joue du piano (c’est un grand mélomane !)… Bref, on s’ennuie ferme ! si si !! Rien de neuf sous le soleil… On suit une quantité de personnages, dont on n’apprend finalement pas grand-chose, alors que les descriptions de l’époque sont très documentées. Mais une fois le décor planté, ça a vraiment du mal à se mettre en route.

 

J’ai eu de grandes difficultés avec l’espace temporel du livre, quoi ? il s’est passé une semaine depuis le dernier meurtre ? Heureusement que le Commissaire, aimablement, nous le dit au détour d’un chapitre, parce que moi, j’étais persuadée que deux jours à peine s’étaient écoulés… et ça se répète à plusieurs reprises.

 

Côté style, ça se lit. Le langage est plutôt adapté à l’époque, mais ça ne décolle pas… Ce n’est pas nul, non !! mais ça ne m’a pas envoûté, ni même charmée. Voilà un roman policier honnête, une fin légèrement bâclée… en même temps, elle reste ouverte, puisqu’on ne sait pas tout d’un certain personnage, pourtant central ! A suivre peut-être ? Mais sans moi, je crois.

5 commentaires à “Le sang des tourterelles, de Pauline Delpech”


  1. 0 Pimprenelle 8 déc 2009 à 20:58

    J’ai lu ton article en diagonale, car il est sur ma PAL. Mais tu sembles déçue, j’espère que j’accrocherai plus que toi, surtout que c’est une période historique qui me touche beaucoup!

  2. 1 Pauline 9 déc 2009 à 21:51

    Oh quel dommage!
    Il m’aurait bien dis aussi celui-ci :s
    Mais si tout est dit…

  3. 2 flof13 9 déc 2009 à 23:46

    Nous étions plusieurs à le lire dans le cadre du partenariat, tu peux toujours aller consulter les autres avis ! Mazel a déjà déposé le sien sur son blog… Passe par la Bibliomania ! Elle a plus apprécié que moi.

  4. 3 Pimprenelle 18 déc 2009 à 18:30

    Eh bien, moi j’ai adoré!
    Je regrette seulement, comme toi, que la quatrième de couverture n’en révèle trop.

  5. 4 flof13 18 déc 2009 à 22:12

    Ce n’est pas que j’ai détesté, mais je n’ai pas eu le coup de foudre, alors que la 4ème de couverture était si alléchante, et c’est quand même un des défauts du livre : alléchante, mais trop révélatrice. Mais tant mieux que tu ais adoré ! C’est ça qui est chouette avec les livres, c’est qu’on peut toujours en discuter, et trouver les uns et les autres des motifs de plaisir ou de déplaisir, c’est passionnant !

Laisser un commentaire


Lecture en cours

vertige franck thilliez

Calendrier

décembre 2009
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Mon blog se nourrit de vos commentaires

Mon blog se nourrit de vos commentaires


Au delà des apparences... |
Les Aixclats du coeur |
crlemansbien |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | .Thought of one evening.
| Jedi PACA
| Poesie et Autres